TV

Les Enquêtes de TPMP : Enora Malagré en larmes, elle est en plein doute sur sa carrière (Vidéo)

Les Enquêtes de TPMP : Enora Malagré en larmes, elle est en plein doute sur sa carrière (Vidéo)

L’expérience de la pêche a été difficile pour Enora Malagré. La jeune femme a apprécié cette aventure qui lui a permis de remettre en question sa carrière et devant la caméra, elle confie ses doutes. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

Depuis quelques mois, les chroniqueurs de TPMP décident de se mettre à l’épreuve. Dans "Les Enquêtes de TPMP", l’équipe de Cyril Hanouna découvre certains métiers. Esthéticienne, éboueur, paparazzi ; les chroniqueurs se sont prêtés à l’expérience. Capucine Anav n’a pas pu retenir ses larmes à cause de l’enquête de Gilles Verdez, qui devait la photographier pour des magazines people. Face aux caméras, la jeune femme explique être très touchée par ce genre de pratique. Le jeudi 13 avril dernier, c’était au tour d’Enora Malagré et d’Isabelle Morini-Bosc de partir à l’aventure et Non Stop Zapping a suivi rien que pour vous la soirée.

"Il y a des choses que je ne veux plus faire"

Sur le plateau de TPMP, Cyril Hanouna dit souvent qu’Enora Malgré a une voix de poissonnière. Dans ce nouveau numéro des "Enquêtes de TPMP", la chroniqueuse a testé l’univers de la pêche. L’expérience  a été difficile, et Enora Malagré et son caméraman ont ainsi vomi à cause du poisson. La jeune femme a eu un panorama de ce métier, de la pêche à la vente en magasin. À la fin de l’enquête, la chroniqueuse s’est sentie changée. À Franck, le patron de l’équipe des marins pêcheurs rencontré le premier jour d’immersion, Enora Malagré explique : "C’est un métier d’une grande noblesse, et ça a changé des choses en moi. Et moi, je me suis dit : ‘mais qu’est-ce que tu fous dans ta vie ? À quoi tu sers ?’ Il y a des choses que je ne veux plus faire. Et je ne suis pas convaincue que je vais continuer à faire ce que je fais là, en ce moment. Ça fait un moment que ça me travaille, mais là, je me suis dit : ‘Est-ce que je n’ai pas perdu mon temps à être dans quelque chose qui ne me ressemble pas ?".

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people