TV

Les enquêtes de TPMP : Capucine Anav en larmes à cause de l'enquête de Gilles Verdez (vidéo)

Les enquêtes de TPMP : Capucine Anav en larmes à cause de l'enquête de Gilles Verdez (vidéo)

Cyril Hanouna présentait une nouvelle émission en prime-time ce jeudi 16 mars dans "Les enquêtes de TPMP". Et cette fois-ci, Gilles Verdez s'est mis en scène par l'intermédiaire d'un paparazzi spécialisé dans le people. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

"Touche pas à Mon Poste" a eu le droit à un nouveau prime ce jeudi 16 mars. Cette fois, l'équipe de Cyril Hanouna se consacrait aux "Enquêtes de TPMP". Dans cette spéciale, les chroniqueurs ont véritablement joué le jeu des enquêtes, notamment Jean-Michel Maire et Gilles Verdez. Concernant le chroniqueur Jean-Michel Maire, il devait se mettre dans la peau d'un esthéticien dans un institut de beauté à Paris. Et si les premières semblaient des plus faciles : épilation sur les jambes, le dos... Tout ne s'est pas passé comme prévu lors de son expérience. Il a même dû épiler l'anus d'une personne venue pour se faire épiler. Dans la suite de l'émission, Jean-Michel Maire commettait une incroyable erreur qui a fait réagir de nombreux internautes sur les réseaux. Il avait alors épilé par erreur la moitié d'un sourcil d'une personne dans l'institut de beauté.

Gilles Verdez devient paparazzi

Gilles Verdez se mettait, de son côté, dans la peau un détective ou plutôt à la place de photographes. Mais avant d'imiter les photographes de mode, il devait suivre les activités d'un paparazzi. Alors que l'homme à l'identité caché lui a dévoilé certaines techniques de son métier, Gilles Verdez devait alors suivre Caroline Ithurbide, Isabelle Morini-Bosc, mais aussi Capucine Anav. Avec Caroline Ithurbide, le chroniqueur devait prendre des photos de la jeune femme. Problème, le paparazzi avait au préalable glissé un déodorant dans son sac, dans un supermarché. Alors que l'alarme s'était mise à sonner, la chroniqueuse semblait être en panique sur les images face aux agents de sécurité. Concernant Capucine Anav, le paparazzi a fait pire. Il lui a enlevé la roue de sa voiture. Et pour l'occasion, l'objectif était de la prendre en photo pour faire croire qu'elle était triste à cause d'un "amoureux". Malheureusement, la réaction de la jeune femme a été rapide. Mais heureusement, Gilles Verdez est arrivé à son secours pour lui dévoiler le piège. Attristée, au bout de quelques secondes, la chroniqueuse expliquait ce dont elle peut subir à cause des paparazzis.

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people