TV

L’Émission politique : Manuel Valls agacé par la chronique de Charline Vanhoenacker (Vidéo)

L’Émission politique : Manuel Valls agacé par la chronique de Charline Vanhoenacker (Vidéo)

Jeudi soir sur "France 2", Manuel Valls était l’invité de Léa Salamé et David Pujadas dans "L’Emission politique". Et l’ancien premier ministre n’a visiblement pas apprécié la chronique en fin de programme de Charline Vanhoenacker. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Sur "France 2", jeudi soir, Manuel Valls s’est prêté au jeu de l’interview politique face à Léa Salamé et David Pujadas dans "L’Emission Politique". Et si durant cette soirée, l’ancien premier ministre a été malmené notamment par une jeune musulmane sur le voile, il a également dû faire face à l’humour de Charline Vanhoenacker. Et il faut dire que l’humoriste n’a pas été particulièrement tendre avec Manuel Valls. "Il y a cette fameuse phrase qui dit : être ancien ministre, c'est s'asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas. Mais vous c'est particulier parce que vous avez tenu le volant de la France pendant 3 ans et elle n'a pas démarré non plus", lui a-t-elle lancé.

"C'est vrai, on n’est pas chez Hanouna"

En début de chronique, Charline Vanhoenacker a d’ailleurs tenu à offrir une rose fanée au candidat de la primaire de la gauche. "Alors elle est sèche, mais l'avantage avec la rose c'est que même quand elle est fanée on peut la garder quand même et ça sert de décoration", a-t-elle expliqué avant de demander aux personnes du public de lever la main gauche. Et de déclarer : "Vous voyez monsieur Valls, les Français ils ne confondent pas la droite et la gauche, il n'y a vraiment que vous." Puis, l’humoriste a interpellé le journaliste François Lenglet en faisant référence à Cyril Hanouna. "François, qu'est-ce qui vous a pris d'amener des nouilles ? On n'est pas chez Hanouna ici. Monsieur Valls a eu peur pour son slip." "C'est vrai, on n’est pas chez Hanouna, vous avez raison", lui a répondu sur un ton agacé Manuel Valls

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people