TV

L’émission d’Antoine : Un adepte du pony playing présente son hallucinante discipline (vidéo)

L’émission d’Antoine : Un adepte du pony playing présente son hallucinante discipline (vidéo)

Antoine de Caunes recevait vendredi soir dans L’émission d’Antoine Karen Chessman. Au cœur d’un numéro consacré aux animaux de compagnie, celui-ci est venu présenter sa discipline, le ponyplaying, qui consiste à se transformer en cheval et à se faire dresser. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

L’été dernier, Antoine de Caunes quittait Le Grand Journal au profit de Maïtena Biraben mais assurait qu’il resterait sur Canal+ pour y animer une nouvelle émission. Baptisée L’émission d’Antoine, celle-ci a vu le jour le vendredi 6 novembre dernier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les sujets qui y sont abordés sont pour le moins originaux. Pour sa grande première, l’ancien compère de José Garcia dans Nulle Part Ailleurs avait choisi un thème un peu spécial : les poils. "L’idée était de partir d’un point de détail, pour s’autoriser un pas de côté et faire un portrait en creux de notre époque. Il s’agit de sujets légers et marrants mais dans lesquelles on apprend quelque chose. On a imaginé quelque chose dans laquelle je me retrouve et qui soit une figure libre, où je peux jouer et m’amuser" s’expliquait l’animateur dans les colonnes de 20 minutes. Au cours de cette première émission, les téléspectateurs avaient ainsi pu découvrir Nikki Silver, une photographe réalisant clichés et vidéos érotiques mettant en scène des femmes assumant leur pilosité.

"Je passe par le stade féminin et ensuite par le stade féminin-cheval"

Et ce vendredi soir, pour son premier numéro de l’année, Antoine de Caunes a de nouveau fait très fort.  Ce numéro de L’émission d’Antoine était consacré aux animaux de compagnie. Et pour l’occasion, l’animateur a reçu sur son plateau Karen Chessman, un adepte du pony playing, une pratique qui consiste à se transformer en cheval et à être dressé comme tel : "C’est un jeu et c’est aussi une discipline. C’est la raison pour laquelle cet exercice n’est pas pratiqué par tout le monde, parce que c’est excessivement difficile", explique Karen Chessman avant de se définir à la demande d’Antoine de Caunes : "Je suis d’abord un homme, biologiquement. Ensuite, je passe par le stade féminin et ensuite je passe par le stade féminin-cheval, donc jument. En fait, je suis les trois".

Réagissez à l'actu people