TV

Léa Salamé interrogée sur son compagnon Raphaël Glucksmann : malaise sur le plateau de C à Vous

Léa Salamé interrogée sur son compagnon Raphaël Glucksmann : malaise sur le plateau de C à Vous

Léa Salamé était l'invitée de C à Vous ce mercredi 21 novembre sur France 5. Elle a notamment été interrogée sur son compagnon, l'essayiste Raphaël Glucksmann. Une séquence à retrouver sur Non stop zapping.

La gêne était palpable sur le plateau de C à vous ce mercredi 21 novembre. Léa Salamé, invitée de l'émission de France 5, a notamment été interrogée sur la démission de l'ex-ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot en direct sur France Inter. Fin août, ce dernier avait annoncé sa décision de quitter le gouvernement, un an après son arrivée à ce poste. "Est-ce que nous avons commencé à réduire l'utilisation des pesticides? La réponse est non. Est-ce que nous avons commencé à enrayer l'érosion de la biodiversité? La réponse est non (…) Je vais prendre pour la première fois la décision la plus difficile de ma vie. Je ne veux plus me mentir. Je ne veux pas donner l'illusion que ma présence au gouvernement signifie que qu'on est à la hauteur sur ces enjeux-là", déclarait-il.


"Lui c'est lui, moi c'est moi"


Après avoir longuement évoqué la démission de Nicolas Hulot, Léa Salamé a ensuite été questionnée sur son compagnon, l'essayiste Raphaël Glucksmann, plus particulièrement sur une Une du quotidien Libération. " 'Une certaine envie de la gauche', belle Une", commente Anne-Elisabeth Lemoine. "Oui, belle photo", répond alors Léa Salamé, visiblement très gênée. "C'est votre compagnon mais vous dites : 'lui c'est lui moi c'est moi' ", ajoute la présentatrice. Réaction de la principale intéressée : "Voilà, lui c'est lui, moi c'est moi, voilà… Vous n'allez pas l'inviter? Posez lui des questions sur lui, sur ses combats... Lui c'est lui moi c'est moi". Et lorsque Anne-Elisabeth Lemoine lui demande si elle pourrait l'interviewer un jour, la journaliste et jeune maman est catégorique : "Non, pas du tout".

Par Claire S.

Réagissez à l'actu people