TV

Le Tube : Patrick Cohen : "Les médias ont sous-estimé Donald Trump" (vidéo)

Le Tube : Patrick Cohen : "Les médias ont sous-estimé Donald Trump" (vidéo)

Invité sur Le Tube ce midi, Patrick Cohen a donné son point de vue sur le rôle des médias dans l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis. Focus avec Non Stop Zapping.

Invité sur Le Tube, Patrick Cohen s'est confié sur l'élection de Donald Trump. Isabelle Ithurburu l'a questionné sur ces élections américaines qui ont choqué tout le monde, étant donné que l'homme de France Inter était sur place. Patrick Cohen a commencé par expliquer qu'ils ont été surpris, mais qu'ils n'ont tout de même pas été dépassés par cette information. "Cette victoire nous a surpris, même si on a bien vu que le système était en train de turbuler... On a eu plusieurs chroniqueurs à notre micro qui ont dit que oui, Donald Trump pouvait gagner, tout de même. Donc oui, on a été surpris par sa victoire, mais il me semble que l'on a jamais dit qu'elle était impossible."  

"Il y a eu un manque de fact-checking de la part des médias"

L'animatrice lui a par la suite demandé si il avait senti une ambiance "anti-médias" sur place. En effet, Donald Trump était loin d'apprécier la presse lors de sa campagne. Cette dernière a relayé toutes ses frasques, a fait de lui un animal de foire, et a même pris parti contre lui en majorité, ce qui n'arrive généralement jamais. Le Président s'est souvent énervé contre eux. Pourtant, cette technique "anti-médias" lui a servi. Chose que Patrick Cohen a voulu souligner : "Non, je n'ai pas senti cette ambiance car je n'ai pas été immergé assez longtemps aux Etats-Unis avant. Mais il y a eu de très bons sujets qui ont démontré à quel point Donald Trump a été servi par les médias, au final. Il a été regardé comme un phénomène de foire extraordinaire. Il y a eu d'abord une forme de sous-estimation, de spectacle, et ensuite un manque de fact-checking. Non pas de la presse écrite, qui a fait le boulot, mais de la télévision et la radio." 

 

 

Par Mandi Heshmati

Réagissez à l'actu people