TV

Le récit choc de cet enfant syrien encore traumatisé par la guerre (Vidéo)

   / 4  
Le récit choc de cet enfant syrien encore traumatisé par la guerre (Vidéo)
1
Le récit choc de cet enfant syrien encore traumatisé par la guerre (Vidéo)
Suhail raconte son calvaire vécu en Syrie
2
Suhail raconte son calvaire vécu en Syrie
Réfugié au Liban, l'enfant s'est confié à des psychologues
3
Réfugié au Liban, l'enfant s'est confié à des psychologues
Des scènes d'horreur que Suhail a encore et toujours en tête
4
Des scènes d'horreur que Suhail a encore et toujours en tête

Cela fait malheureusement bien trop longtemps que le peuple syrien subit les atrocités de la guerre. Entre les soldats de Bachar Al-Assad et ceux de l’État Islamique, les syriens vivent chaque jour dans la peur. Suhail, ce jeune syrien de 12 ans réfugié au Liban, c'est d'ailleurs confié sur l’horreur qu'il a vécu dans son pays, alors qu'il n'était encore qu'un enfant. Non Stop Zapping vous en dit plus.

La Syrie est depuis de nombreuses années, l'hôtel de véritables scènes de guerre. Il faut dire qu'entre les troupes de Bachar Al-Assad et les soldats de l’État Islamique, le peuple syrien vit littéralement au rythme des affrontements. Des scènes d'une violence absolument, qu'a notamment raconté Suhail.

"ils m'ont frappé avec le canon d'un fusil"

Et si ce jeune syrien de 12 ans s'est réfugié au Liban, ce dernier garde en tête des souvenirs atroces. Dans le cadre d'un film baptisé "Syrie, les enfants de la guerre", Suhail a accepté de confier ses souvenirs d'une enfance pas comme les autres. « Ils m'ont descendu de la voiture, ils m'ont frappé avec le canon d'un fusil sur la tête. Ils ont commencé à m'insulter. Ils m'ont dit : Soit tu parles, soit on te tue. Ils ont commencé à me menacer et à me faire peur. J'étais effrayé. »

Aujourd'hui âgé de 12 ans, Suhail se rappelle néanmoins de ces scènes traumatisantes qui se sont produites alors qu'il n'avait même pas 5 ans. « Ils ont pris mes oncles, mon grand-père et mon père, et ils les ont mis devant un mur et les ont mis en joue. Ils ont tiré sur le fils d'un voisin, un char lui a tiré dessus, son corps a été déchiqueté, ses bras sont partis de tous les côtés, ses entrailles sont sorties de son corps. Je l'ai vu. J'avais moins de 5 ans. Je suis rentré à la maison et je me suis tapé la tête contre le mur. Je me suis dit que je voulais les tuer, les uns après les autres. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people