TV

Le Petit Journal : Les députés deviennent des groupies devant Arnold Schwarzenegger

Le Petit Journal : Les députés deviennent des groupies devant Arnold Schwarzenegger

ZAPPING - Présent au Bourget pour les négociations de la COP21, Arnold Schwarzenegger s’est amusé à sortir plein de références à sa carrière cinématographique. Il a ensuite déchainé les foules à l’Assemblée Nationale.

Dans Les Rois du shopping, Dédé, le doyen de la semaine, explique a Samir qu’il ne correspond pas au thème imposé, ce dernier lui répond aussitôt : "Merci pour tous ces compliments. Pour moi ce sont des compliments. Venant de quelqu’un qui n’a pas de goût, ça ne me touche pas". Une phrase qui est très mal passée pour Dédé qui s’est senti blessé. "C’était méchant !" explique-t-il. Sur le plateau de Touche pas à mon sport, Estelle Denis et Raymond Domenech sont réunis plusieurs fois par semaine. La première est l’animatrice et le second est l’un de ses consultants. Mais jeudi soir, Tarek Boudali, invité pour la promotion de Babysitting 2, a poussé les deux tourtereaux à danser un slow devant tout le monde. Au final, ils ne dansent quelques secondes mais c’est déjà ça. Avant la finale de Slam, Cyril Féraud a eu envie d’aller faire bise à la femme de son candidat, présente dans le public. Mais après l’avoir embrassé, il veut s’assoir à côté d’elle pour parler un peu alors il s’assoit sur les genoux de la femme assise à côté. Dans Tout le monde veut prendre sa place, Nagui a voulu poser une question sur la vie d’une des participantes mais au milieu de sa phrase, il se rend compte qu’il vient de postillonner sur cette dernière et s’excuse.

Les députés veulent leur selfie avec Schwarzie

Jeudi soir, Le Petit Journal diffusait un sujet à propos d’une personnalité venue au Bourget pour "booster les négociations" de la COP21, et pas n’importe laquelle. Il s’agissait de l’acteur et ex-gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a vraiment fait le show. En effet, arrivé au Bourget, il a d’abord lâché : "Bonjour tout le monde ! J’espère que chacun a fait sa séance d’abdos et que vous êtes prêts", avant d’ajouter dans son discours : "C’est le moment de reprendre le flambeau d’une future énergie propre et aller de l’avant, implacablement, comme un Terminator". Des phrases en référence à sa carrière d’acteur et d’athlète qui semblent avoir de l’effet sur les députés qui se sont rués sur lui pour obtenir des selfies lorsqu’il est venu à l’Assemblée Nationale. En visite à Sciences Po, Schwarzie a également lancé une de ses répliques cultes lors d’une allocution : "J’espère que je pourrai dire - "I’ll be back"-". Pour finir, Manuel Valls a été légèrement tourné au ridicule par les équipes du Petit Journal lors de sa rencontre avec le colosse.

Réagissez à l'actu people