TV

Le Petit Journal : Des officiels cubains menacent un journaliste (vidéo)

Le Petit Journal : Des officiels cubains menacent un journaliste (vidéo)

Le président cubain Raul Castro était ces derniers jours en voyage officiel à Paris. Lundi soir, le Petit Journal avait d’ailleurs dénoncé un reportage mensonger diffusé à la télévision cubaine sur l’accueil réservé par les Français au chef d’Etat. Et visiblement, ça n’a pas plu puisque certains officiels sont allés jusqu’à menacer l’un des journalistes du Petit Journal. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Raul Castro débutait lundi dernier une visite officielle de trois jours en France, la première d’un chef d’Etat cubain depuis celle de son frère Fidel Castro il y a 21 ans. Longtemps jugé infréquentable, le régime cubain s’ouvre peu à peu au monde ces derniers mois. Pourtant, comme l’a confirmé Le Petit Journal lundi soir, peu de choses semblent avoir changé à Cuba ces 20 dernières années. Les équipes de Yann Barthès s’étaient d’ailleurs amusées à dévoiler les images d’un reportage mensonger diffusé à la télévision cubaine et dans lequel des Français a priori choisis au hasard s’exprimaient sur la visite de Raul Castro. Sauf que ces Français n’étaient absolument pas choisis par hasard puisqu’il s’agissait de membres d’une association favorable au régime en place.

"Vous avez de la chance qu'on ne soit pas à Cuba"

Et le fait que Le Petit Journal dénonce les pratiques de la télévision cubaine n’a vraisemblablement pas beaucoup plu. Mercredi soir Yann Barthès présentait en effet un nouveau sujet sur la visite de Raul Castro à Paris. Et sur les images, on voit le journaliste de Canal+ entouré d’agents de sécurité cubains afin de l’empêcher de poser des questions et surveillé comme le lait sur le feu. A la mairie de Paris, celui-ci a en outre retrouvé l’un des Français interrogés par la télévision cubaine. Un Français visiblement un tout petit peu endoctriné : "Vous êtes d’accord pour dire que Cuba est une dictature ?", "Mais pas du tout" proteste-t-il, "Donc les Castro sont choisis par le peuple ?", "Absolument" soutient-il sans sourciller. Mais le pire reste à venir lorsque c’est le président de l’association lui-même qui est interrogé : "Ce n’est pas le peine de filmer là, t’arrêtes ou on va faire un scandale" lance-t-il avant de réclamer que quelqu’un les empêche de filmer. Le journaliste du Petit Journal lui rétorque alors que c’est ça la liberté de la presse. Réponse : "Vous avez de la chance qu’on ne soit pas à Cuba". "Pourquoi ? Il se serait passé quoi ?" - "Bah vous seriez mort hein" répond un autre homme. Tout est dit…

Réagissez à l'actu people