TV

Le masque sera gratuit pour les plus précaires annoncent Olivier Véran et Emmanuel Macron (Vidéo)

Le masque sera gratuit pour les plus précaires annoncent Olivier Véran et Emmanuel Macron (Vidéo)

Acheter des masques revient cher. Aussi, le gouvernement a décidé de le rendre gratuit pour les plus précaires. Une annonce faite mardi 21 juillet par Olivier Véran en fin d'après-midi, confirmée par le chef de l'Etat en soirée. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Depuis le lundi 20 juillet, les masques sont obligatoires en France dans les lieux clos. Si vous ne respectez pas cette règle, vous risquez une amende de 135 euros. Mais acheter des masques pour les plus démunis représente un budget conséquent. Aussi, le gouvernement a décidé de donner un coup de pouce aux faibles revenus pour s'équiper. C'est Olivier Véran, le ministre de la Santé qui a fait l'annonce mardi après-midi lors des questions à l'Assemblée nationale. "Avant que les masques n'aient été rendus obligatoires, la France a envoyé 5 millions de masques à destination des populations précaires, ces envois vont reprendre à partir de la semaine prochaine", a-t-il déclaré.

Les masques distribués en mairie

Les masques seront distribués via les mairies et les CCAS. Au cas par cas, ils pourront être envoyés par la Poste. "Il y aura également des prescriptions qui pourront être faites, aux publics vulnérables d'un point de vue de la santé, c'est 2 millions de Français qui verront des masques chirurgicaux, plus protecteurs, qui seront remboursés par l'assurance-maladie", a conclu le ministre de la Santé.

Invité du JT de 20 heures sur TF1 mardi soir, le chef de l'Etat a confirmé. Emmanuel Macron a ainsi expliqué que l'Etat et le contribuable n'avait "pas vocation à payer des masques gratuitement pour tout le monde, tout le temps. Cela doit rester une politique sociale." Il a affirmé que ceux qui ne peuvent pas acheter de masques seront "aidés". Le plus important souligne Emmanuel Macron est d'assurer l'approvisionnement pour éviter toute rupture.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people