TV

Le Grand Journal : Patrick Timsit toujours très en colère contre Dieudonné

Le Grand Journal : Patrick Timsit toujours très en colère contre Dieudonné

On ne risque pas de voir ces deux-là partager la scène de sitôt. Patrick Timsit présent ce jeudi 24 septembre sur le plateau du Grand Journal a une nouvelle fois évoqué sa brouille avec Dieudonné. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'humoriste n'est pas près de pardonner ses prises de position à Dieudonné.

En janvier 2014, Patrick Timsit s'expliquait sur les raisons de sa brouille avec Dieudonné  sur le plateau du Grand Journal. L'humoriste n'apprécie pas vraiment les propos antisémites de l'ancien compère d'Elie Semoun et encore moins certaines de ses "amitiés" : "Dans ses spectacles, Dieudonné utilise des propos antisémites. Il y a des lois, donc il doit répondre à ces lois. C'était évident. J'avais moi-même des soucis avec Dieudonné : il m'avait attaqué en justice parce que je l'avais comparé à Hitler. J'avais dit que, depuis qu'il avait pris Faurisson (Robert Faurisson est un militant négationniste français, NDLR) dans ses bras, je ne pouvais plus le défendre. C'est-à-dire qu'il n'était plus humoriste. Il avait passé un cap" déclarait-il ainsi.

Patrick Timsit toujours très remonté contre Dieudonné

Un peu plus d'un an et demi plus tard, même chaîne, même émission, mais pas même animateur, Patrick Timsit était l'invité ce jeudi 24 septembre de Maïtena Biraben dans Le Grand Journal. L'homme de 56 ans est venu présenté son spectacle intitulé On ne peut pas rire de tout. Et s'il y en a bien un qui ne fait pas rire l'humoriste, c'est Dieudonné. En effet, Patrick Timsit est toujours très remonté contre lui et n'est pas près de lui pardonner ses prises de position : "Pourquoi on ferait un spectacle sur Dieudonné ? Pourquoi j’en parlerai ? Je ne lui parle que quand il me parle et après le jour où il a pris Faurisson dans ses bras, et bien notre relation s’est arrêtée là. J’ai plus jamais voulu savoir, c’est drôle, pas drôle, il a le droit, pas le droit…Moi je ne prends pas un mec du Ku Klux Klan dans mes bras et il ne prend pas Faurisson dans ses bras. Et tout va bien on sera à notre place" s'est-il exprimé sur le plateau du Grand Journal.

 

Réagissez à l'actu people