TV

Le Grand 8 - Roselyne Bachelot : "J'ai envie de cogner Emmanuel Macron"

Le Grand 8 - Roselyne Bachelot : "J'ai envie de cogner Emmanuel Macron"

Roselyne Bachelot a quitté le monde de la politique et est désormais chroniqueuse dans Le Grand 8 sur D8. Mais, lorsqu'un sujet touchant à son ancien univers se présente, l'ancienne ministre ne se prive pas de donner son opinion. Ce mardi 29 septembre, elle a ainsi réagi aux propos d'Emmanuel Macron sur le fait d'être député, qu'il estime être "un cursus d'un ancien temps".

Ce dimanche 27 septembre, Emmanuel Macron a pris la parole lors d'un forum organisé par Le Monde. Interrogé sur son éventuelle candidature aux législatives de 2017, le Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique a fait une déclaration qui n'est pas passée inaperçue : "Beaucoup de gens qui disent ça, disent ou vous le présentent comme tel: pour être dans la vie politique, [...] il faut être député mais ça c'est le cursus honorum d'un ancien temps" Pour Emmanuel Macron, il n'est donc pas nécessaire d'avoir été un élu de la République pour exercer des fonctions importantes.

Un avis que ne partage par Manuel Valls qui a aussitôt recadré le ministre : "Ce que je sais, c'est que l'expérience d'élu de terrain est irremplaçable. Et nous le voyons ici, qu'ils soient de gauche ou de droite. Parce qu'ils sont confrontés aux mêmes difficultés, aux mêmes problèmes, aux mêmes engagements", a déclaré le Premier ministre le lendemain avant d'évoquer ses mandats de maire de la ville d'Evry (91) "Moi j'ai été maire de 11 ans, c'est la plus belle des fonctions".

"J'ai envie de le cogner !"

Après s'être attaquée à Nadine Morano et ses déclarations sur la "race blanche", c'est aux propos d'Emmanuel Macron que s'en est pris Roselyne Bachelot ce mardi 29 septembre dans Le Grand 8. Et, le moins que l'on puisse dire c'est que la chroniqueuse de l'émission de D8 et ancienne ministre, n'est pas du tout d'accord avec lui. Au contraire, les déclarations du Ministre l'ont visiblement mise en colère. "Je ne suis pas du tout choquée qu'il y ait des ministres qui n'aient pas fait le cursus. Mais pour autant, avoir ce mépris pour des élus qui ont eu le courage d'affronter le suffrage universel - et on voit à quel point c'est dur, et c'est de plus en plus difficile, à quel point c'est peu valorisé, à quel point on se fait cracher à la figure - j'ai envie de dire à ce technocrate qui vit sous les ors de la République, qui a toujours eu un cursus professionnel extrêmement protégé et valorisé, que j'aimerais bien qu'il assiste à tous les banquets d'anciens combattants et faire distribuer des tracts. Et aller à la conquête des gens en leur expliquant ce qu'on est et ce qu'on leur propose. Alors vraiment, j'ai envie de le cogner !"

Réagissez à l'actu people 1
Par hyppo | le Jeudi 01 Octobre - 21:24
macron
Un arrivé , même pas arriviste, un petit m... qui se prends pour un roi
0