TV

Le Grand 8 - Laurence Ferrari : Son hommage émouvant à ses chroniqueuses

Le Grand 8 - Laurence Ferrari : Son hommage émouvant à ses chroniqueuses

Ce jeudi, était diffusée la dernière émission du Grand 8 de la saison. Laurence Ferrari et ses chroniqueuses se sont dit au revoir. Un au revoir définitif en ce qui concerne Audrey Pulvar puisqu'elle ne sera plus chroniqueuse dans l'émission à la rentrée. Laurence Ferrari a adressé à chacune de ses drôles de dames un message perso riche en émotion.

Cette semaine de nombreuses émissions disent au revoir à leurs téléspectateurs le temps des vacances. En effet, la saison touche à sa fin et les chaînes s'apprêtent à passer en mode été. Ainsi, ce jeudi 25 juin était diffusée la dernière du Grand 8 sur D8 (l'émission n'étant pas en direct le vendredi et remplacée par un best of de la semaine). Au programme notamment de cette dernière émission de la saison : un retour en images sur les événements les plus marquants de l'année écoulée.

On a ainsi pu revoir un court extrait du très bel hommage de Roselyne Bachelot à Latifa Ibn Ziaten. Après la mort de son fils, première victime de Mohamed Merah en mars 2012, elle a fondé l'Association Imad Ibn Ziaten Pour la jeunesse et la paix. Lors de sa venue sur le plateau du Grand 8, c'est Roselyne Bachelot qui lui a adressé un "message perso" très émouvant, qu'elle a conclu en larmes par "Madame Ibn Ziaten, vous êtes une grande dame !"

Ce matin, l'ancienne ministre de la santé a expliqué que c'était pour elle le moment le plus fort de la saison et qu'elle était ravie que cet extrait ait été vu des centaines de milliers de fois sur internet.

"Audrey avec toi on vécu le grand 8 !"

Pour Laurence Ferrari et ses chroniqueuses, l'émotion était à son comble ce matin dans Le Grand 8. Aujourd'hui, pas d'invité. Seuls les rappeurs Bigflo et Oli sont arrivés en toute fin d'émission pour un live. Chacune des cinq drôles de dames a donc adressé un message perso aux autres. L'animatrice a ainsi pris la parole pour rendre hommage à chacune de ses chroniqueuses, les unes après les autres, en commençant par Roselyne Bachelot pour qui elle a beaucoup d'affection.

"Roselyne, toi tu es notre roc, notre pilier. Tu es un peu mon Saint Pierre sur lequel j'ai bâti Le Grand 8 - on va se calmer. Tu es la seule qui peut allier les blagues de Jean-Marie Bigard, l'énergie de Florence Foresti et la subtilité de Gad Elmaleh. Fidèle aux causes que tu défends avec constance, avec ferveur et avec coeur : la lutte contre l'homophobie, contre la mysoginie, et la connerie... Alors là, vaste programme ma Roselyne ! Tu vas avoir encore beaucoup de temps évidemment pour réaliser ce programme-là. Tu es ir-rem-pla-çable !" a-t-elle déclaré à une Roselyne Bachelot émue.

L'émotion est encore monté d'un cran lorsque Laurence Ferrari s'est adressée à Hapsatou Sy dont elle a vanté les valeurs héritées de ses parents ce qui a immédiatement mis les larmes aux yeux de la jeune femme : "Hapsatou, princesse peule venue bousculer nos idées préconçues sur l'entreprise, sur les femmes dans l'entreprise aussi. Tu es aussi le symbole d'une réussite éblouissante, celle de l'intégration à la française. Tu nous l'as montré à de nombreuses reprises dans cette émission. Tu sais d'où tu viens car tu sais où tu vas. Et ça, c'est grâce aux valeurs que t'ont transmises tes parents, elles sont celles qui te portent tous les jours et qui nous conviennent bien à nous dans Le Grand 8. T'es une petite soeur qui aime aussi défier les grandes soeurs relous, hein ! Je crois que tu te rappelles de deux, trois moments où on s'est un peu accroché mais t'as un coeur gros comme ça !"

C'est ensuite à Elisabeth Bost que l'animatrice a rendu hommage, évoquant avec pudeur les épreuves traversées par la jeune femme notamment lorsque le père de son fils, Jean-Luc Delarue est décédé. "Elisabeth en fait c'est toi que je connais depuis le plus longtemps. On s'est connues il y a quelques années dans une autre vie. Elégante, forte, digne dans toutes les épreuves les plus terribles comme le roseau qui plie mais ne rompt jamais. Ca fait trois ans que tu viens tous les jours sur ce plateau avec ta bonne humeur. Il n'y a pas un jour  - et vous témoignez les filles - où elle est arrivée en faisant la tête."

Enfin, Laurence Ferrari a terminé son "message perso" par un au revoir un peu particulier puisque la journaliste Audrey Pulvar quitte l'émission après ces trois années : "Audrey avec toi on a vécu le grand 8 hein ! On a vécu des jours où les marinières avaient le goût des larmes et non pas des embruns. On a vécu des jours où on a beaucoup ri, papoté, on s'est aussi un peu chamaillé. On a mesuré toutes les deux la violence du système médiatique, comme deux soeurs exposées sur le même feu. Audrey le caïman, l'indestructible au coeur de chamallow, planquée derrière ses lunettes comme Fantômette. Grande redresseuse de torts devant l'éternel tu reprends ta route, je te la souhaite belle et apaiser car tu le mérites"

Réagissez à l'actu people