TV

Le Divan - Mika se confie sur son père otage au Koweït : "C'était très étrange"

Le Divan - Mika se confie sur son père otage au Koweït : "C'était très étrange"

Mika était ce mardi 16 juin dans Le Divan de Marc-Olivier Fogiel. L'occasion pour le chanteur de retracer sa carrière mais aussi d'évoquer les moments heureux ou particulièrement difficiles qu'il a traversé dans sa vie privée. Il a ainsi notamment évoqué la prise d'otage qui a retenu son père pendant 9 mois au sein de l'ambassade américaine à Koweït et les tristes conséquences de cet événement sur sa famille.

Ce mardi 16 juin, France 3 diffusait un nouveau numéro de l'émission Le Divan de Marc-Olivier Fogiel. Cette semaine, c'est le chanteur Mika qui s'est prêté au jeu de l'interview revenant sur les événements marquants de sa vie privée et de sa carrière. Et, le moins que l'on puisse dire c'est que la vie de l'interprète de Talk About You a été plutôt mouvementée.

Mika a en effet eu son lot d'événements traumatisants dans sa jeunesse. Ainsi, il a dû faire face au terrible accident de sa soeur Paloma qui s'est défenestrée mais a heureusement pu être sauvée par la suite. Il a également été traumatisé au cours de sa scolarité au sein d'un lycée français de Londres. En effet, en plus d'être le souffre douleur de ses camarades, Mika était la cible d'une professeure particulièrement sadique.

"Elle faisait des choses destructrices avec moi et les autres enfants. Chaque fois que je parlais, je devais rester debout sur ma chaise pendant au moins une heure. Elle écrivait des comptines sur moi et une autre fille et tout le monde devait les réciter. C'était des choses atroces" a-t-il ainsi expliqué à Marc-Olivier Fogiel.

"C'était très étrange d'avoir un père qui a disparu"

Le sort s'est décidément vraiment acharné sur Mika et sa famille puisque le père du chanteur a fait partie des personnes prises en otage au sein de l'ambassade américaine à Koweït pendant 9 mois durant la guerre du Golfe.

"Moi j'ai grandi à Paris et ensuite on a eu pas mal de problèmes dans la famille. Mon père était parti sur un business trip [voyage d'affaire, ndlr] et il n'est pas revenu pendant 9 mois parce qu'il était pris en otage dans l'ambassade américaine à Koweït pendant la première guerre du Golfe. [...] On habitait dans le 16ème [arrondissement], dans un appartement très bien, mon père était banquier, on avait une belle vie. Et à ce moment-là, je ne sais pas pourquoi, je ne peux pas préciser pourquoi mais on a eu énormément de problèmes d'argent. C'était très étrange d'avoir un père qui a disparu. Tous les jours on attendait de savoir s'il y allait avoir des nouvelles. On regardait CNN, on regardait des émissions, le journal et tout ça pour voir si on allait le voir à la télé. Parce qu'on savait que si on le voyait pas, c'était bien, si on le voyait, c'était mauvais. Ma mère était bien sûr traumatisée par tout ça" raconte Mika.

Heureusement, après 9 mois, le père du chanteur a pu être libéré et retrouver les siens. Mais, la situation de la famille s'est tristement dégradée comme l'explique celui qui vient de sortir son nouvel album No Place in Heaven : "Et après ça, il est revenu et c'était bien mais c'était comme si il avait changé un peu et notre vie, la vie de toute la famille a changé un peu. Après ça on avait des problèmes d'argent et finalement on a dû quitter Paris dans des circonstances assez tristes. On avait presque tout perdu."

Réagissez à l'actu people