TV

Le coronavirus sorti d’un laboratoire ? Un Prix Nobel de médecine répond (vidéo)

Le coronavirus sorti d’un laboratoire ? Un Prix Nobel de médecine répond (vidéo)

Alors que le monde entier est touché par la pandémie de coronavirus, de nombreuses questions se posent. Notamment sur l’origine de ce virus venu de Chine. Un Prix Nobel de médecine était invité sur CNews ce vendredi 17 avril et a un avis bien tranché.

Depuis plusieurs mois le monde est plongé dans une crise sanitaire importante. Le coronavirus fait de nombreuses victimes au quotidien et aucun vaccin n’existe à ce jour. Dans le corps médical les avis divergent. Notamment envers le Professeur Didier Raoult qui prône un traitement à base de chloroquine. Mais un autre Professeur fait polémique. Il s’agit du Professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine en 2008 pour sa découverte du virus responsable du Sida. Jeudi 16 avril, le Professeur Montagnier a donné une interview au site Pourquoi Docteur ? dans laquelle il affirme que le covid-19 provient d’une manipulation humaine. Des propos qui font débat. Invité de CNews ce vendredi 17 avril, il confirme ses déclarations.

"C’était un travail professionnel"

Auprès de Pascal Praud, Luc Montagnier confirme travailler avec un collègue et il est formel : "Nous sommes arrivés à la conclusion qu’effectivement il y avait eu une manipulation au sujet de ce virus". Et il explique, "Il y a un modèle qui est évidemment le virus classique, et là c’était un modèle venant surtout de la chauve-souris. Mais à ce modèle on a par-dessus rajouté des séquences notamment du VIH, le virus du sida". Le Professeur Montagnier semble certain qu’il s’agit d’un travail humain, "Ce n’est pas naturel, c’était un travail professionnel, un travail de biologiste moléculaire. C’est un travail très minutieux, on peut dire d’horloger au niveau des séquences". Si la motivation n’est pas connue, Luc Montagnier émet toutefois une hypothèse : "Mon travail c’est d’exposer les faits, je n’accuse personne. Je ne sais pas qui a fait ça et pourquoi. La possibilité c’est peut-être qu’on a voulu faire un vaccin contre le sida, donc on a pris des petites séquences du virus et on les a installées dans la séquence plus grande du coronavirus". Des propos loin de faire l’unanimité à l’heure où de nombreuses fake-news circulent sur le coronavirus.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people