TV

Laure Manaudou dans à l’Etat Sauvage : Les premières images de son périple (Vidéo)

Laure Manaudou dans à l’Etat Sauvage : Les premières images de son périple (Vidéo)

Le 3 avril prochain "M6" diffusera le troisième épisode de son émission "A l’état sauvage". Et après Michaël Youn et M Pokora, Mike Horn a décidé d’emmener Laure Manaudou cette fois-ci au Botswana, dans la région de Caprivi, au sud de l'Afrique. Et avant la diffusion, Non Stop Zapping vous propose de visionner les premières images de la nageuse en milieu hostile.

Après Michaël Youn et M Pokora, Laure Manuadou sera la troisième personnalité et première femme a participé à l’émission de "M6" "A l’état sauvage". L’émission qui sera diffusée le 3 avril prochain et emmènera Mike Horn et Laure Manaudou au Botswana, dans la région de Caprivi, au sud de l'Afrique. L’objectif de Laure Manaudou sera de parcourir 150 km en cinq jours au cœur de la savane africaine, un milieu plutôt hostile. "J’ai eu très peur des rencontres avec les hippopotames pendant les trois premiers jours de l’expédition mais ma plus grosse frayeur est incontestablement le nez à nez avec l’éléphante qui voulait protéger son petit", a notamment confié la nageuse dans un communiqué de la chaîne.

Laure Manaudou "n’a jamais eu aussi peur"

Laure Manaudou a d’ailleurs expliqué pourquoi elle a accepté de participer "A l’état sauvage". "J’ai vécu à la campagne pendant longtemps et j’ai voulu participer à cette émission car je me suis toujours sentie proche de la nature. Quand j’ai découvert la destination, c’était comme un rêve qui se réalisait. Faire une expédition en Afrique à la rencontre des animaux sauvages était un de mes plus grands souhaits, mais celui-ci était particulièrement éprouvant (...) Je n’ai jamais autant souffert et je n’ai jamais eu aussi peur (…) Mais au final, j’ai ressenti surtout de la joie d’avoir pu découvrir tant de choses…" Et en attendant la diffusion de cet épisode, Non Stop Zapping vous propose de dcouvrir les premières images de Laure Manaudou au Botswana.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people