TV

L'amour est dans le pré : vent de révolte chez Laurent, ses deux prétendantes le plantent sur le marché (Vidéo)

L'amour est dans le pré : vent de révolte chez Laurent, ses deux prétendantes le plantent sur le marché (Vidéo)

Laurent est un agriculteur très investi dans sa ferme, peut-être trop... Ses deux prétendantes n'en peuvent plus et le lui font savoir. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Charlotte et Emilie sont arrivée à la ferme de Laurent depuis maintenant plusieurs jours. Mais justement, l'ambiance se dégrade peu à peu entre l'agriculteur et ses deux prétendantes comme les téléspectateurs ont pu le voir dans l'épisode 8 de cette 15e saison de "L'amour est dans le pré" diffusé lundi 2 novembre. Alors que Laurent amène Charlotte et Emilie sur le marché, l'agriculteur ne se doute pas du vent de révolte qui se prépare. Alors qu'il discute avec une cliente du fait que son travail est très prenant, ses deux prétendantes prennent la poudre d'escampette. Charlotte et Emilie s'en vont un peu plus loin et discutent. Elles découvrent la vraie vie à la ferme et visiblement, cela ne les séduit guère.

"J'ai envie de rentrer chez moi"

"On est fatiguées, mais il ne veut pas le prendre en compte", lance Emilie. "Je suis venue pour être en immersion avec Laurent, connaître son travail parce que c'est hyper important si on doit vivre avec lui on doit savoir comment il travaille, mais il ne se rend pas compte que c'est beaucoup trop ce qu'il nous demande", continue la belle blonde. Emilie éprouve une grande "déception". Charlotte explique que "ce n'est pas possible". "J'ai envie de prendre mes affaires et de rentrer chez moi", assène Emilie.

La discussion va continuer avec l'éleveur normand tout le trajet retour et le ton va très vite monter ! Charlotte a l'impression "d'être venue faire un stage à la ferme" et se plaint de n'avoir vécu aucun moment de séduction. Laurent hausse les épaules.  A-t-on atteint le point de non retour ? Laurent va-t-il se retrouver seul ? Ça en prend tout le chemin...

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people