TV

L'Abbé Pierre nous quittait il y a 10 ans : Emmaüs appelle les citoyens à continuer son combat (vidéo)

L'Abbé Pierre nous quittait il y a 10 ans : Emmaüs appelle les citoyens à continuer son combat (vidéo)

Le 22 janvier 2007, l'Abbé Pierre nous quittait. 10 ans plus tard, son combat pour les mal-logés continue. Focus avec Non Stop Zapping.

Cela fait désormais 10 ans jour pour jour que l’Abbé Pierre nous quittait, à l’âge de 95 ans. Le plus célèbre des samaritains s’était rendu connu en 1954 en passant un appel général à la population. Un fait d’actualité avait touché beaucoup de monde à cette époque : la mort d’une SDF dans le froid de l’hiver parisien. Sur l’antenne de Radio Luxembourg (actuellement RTL), il déclare alors : «Tant que dure l'hiver, que ces centres subsistent, devant leurs frères mourant de misère, une seule opinion doit exister entre hommes : la volonté de rendre impossible que cela dure.» Son appel fut entendu : suite à ce dernier, un plan d’urgence a été lancé pour remédier à cette terrible situation. De nombreux SDF ont ainsi été sauvés grâce à cet homme au grand cœur. Mais l’Abbé Pierre veut aller plus loin encore : pour lui, il est impensable que certaines personnes soient rejetées de la société, quelles qu’elles soient.

Emmaüs : le combat de l'Abbé Pierre continue 

Il fonde alors l’association Emmaüs. Cette dernière consiste à aider toutes les personnes qui sont en situation d’exclusion, mais aussi à interpeller les autorités pour qu’avec leurs pouvoirs, ils puissent faire bouger les choses plus rapidement. Avec cette dernière, il a appliqué les principes de son appel jusqu’à la fin de sa vie. L’association lui survivra, et continue aujourd’hui d’aider les plus démunis.  Elle est désormais implantée dans 350 pays dans le monde, et rend hommage à son créateur en ce dimanche 22 janvier avec une fête à Paris place de la République. Thierry Kuhn, l’actuel président d’Emmaüs France, y sera présent. L’homme reprend volontiers les propos de son prédécesseur dans une interview du Figaro : «Le travail c'est comme le pain, ça se partage» «On veut rassembler tous les Français qui agissent sur le terrain, participent à l'économie sociale et solidaire, explique-t-il. On ne les voit pas assez. Ce sont eux les vrais héritiers.». Le message de l’association en ce jour de mémoire ?  « On continue ! » En janvier dernier, Nolwenn Leroy expliquait que sa boulversante rencontre avec cet homme l'avait poussée à s'engager aux côtés des mal-logés. 

Par M. H

Réagissez à l'actu people