TV

La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée (Vidéo)

   / 5  
La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée
1
La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée
La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée
2
La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée
La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée
3
La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée
La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée
4
La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée
La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée
5
La rue des allocs : La galère des fins de mois des habitants d'Amiens dévoilée

Ce mercredi 17 août, M6 a diffusé sa toute nouvelle émission "La rue des allocs". Les téléspectateurs ont pu suivre le quotidien des habitants du quartier de Saint-Leu à Amiens, qui pour beaucoup, vivent du RSA et des allocations. Ainsi, certains d’entre eux n’ont même plus à manger pour eux à la fin du mois. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Très attendue, la nouvelle émission de M6 a été diffusée ce mercredi 17 août. Baptisé "La rue des allocs", le programme suit le quotidien des habitants du quartier de Saint-Leu à Amiens qui, pour beaucoup, vivent du RSA et des allocations : "La seule chose qui m’intéressait était de mettre un visage sur les statistiques du chômage que l’on entend tous les mois tomber à la radio ou à la télé. Je voulais montrer ce que c’était que vivre avec du chômage longue durée, avec moins de 1 000 euros par mois", a expliqué le réalisateur du documentaire, Stéphane Munka, qui a tourné pendant 6 mois entre janvier et juillet 2015.

Les deux prochains épisodes censurés ?

Ainsi, les téléspectateurs ont pu découvrir Marie-Jo, une veuve mère de 5 enfants, Johnny qui repêche des objets de valeur jetés dans le canal ou encore Philippe qui a perdu pied à la mort de ses parents. Si les images sont fortes, les critiques ont été nombreuses pour l’émission avant même sa diffusion : "C'est une volonté de ne pas vouloir voir en condamnant par avance comme si la précarité était un sujet tabou. Si la précarité est un sujet tabou il faut retirer mon documentaire au plus vite", a expliqué à Paris Match Stéphane Munka. Si les deux premiers épisodes ont bien été diffusés, M6 n’a pour le moment pas annoncé la date de diffusion des deux autres épisodes de cette série-réalité.

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people