TV

La police en colère, un syndicat annonce "zéro interpellation, zéro PV" (vidéo)

La police en colère, un syndicat annonce "zéro interpellation, zéro PV" (vidéo)

Ce lundi 22 juin, Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat Alliance Police nationale, était reçu sur le plateau de "Punchline". Il a fait part de la colère de la police et a annoncé à Laurence Ferrari une mesure choc. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

La colère ne redescend pas. Depuis les manifestations qui ont fait rage en France contre les violences policières, les forces de l'ordre se sentent délaissées. Une nouvelle polémique a vu le jour ce lundi 22 juin, après qu'une fresque ait été peinte à Stains. Les visages d'Adama Traoré et George Floyd sont dessinés sur le mur mais c'est le slogan à côté qui fait tiquer les policiers. Il est écrit : "Contre le racisme et les violences policières". En parallèle, une manifestation organisée par le collectif pour Traoré avait lieu à Paris, et Assa Traoré a fait passer un message, celui de ne surtout pas toucher cette fresque qui signifierait "effacer son frère". De leurs côtés, les policiers ont également manifesté leur colère à Bobigny... Présent sur le plateau de CNews, Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat Alliance Police nationale, a fait passer une annonce choc.

"Zéro arrestation, zéro PV"

Il a révélé à sur le plateau de "Punchline" à Laurence Ferrari : "Nous sommes dans le contexte d'un malaise, d'une colère qui s'exprime tous les soirs. Nous attendons toujours une réponse du président de la République et d'ailleurs à partir d'aujourd'hui, je vous l'annonce, c'est zéro M.A.D, zéro PV. Alors zéro M.A.D c'est zéro interpellation puisque nous ne sommes pas reçus. Pour le maintien de l'ordre, on demande à nos collègues de ne pas prendre de risque notamment.". A cette annonce, Laurence Ferrari a demandé une précision : "Donc Alliance demande à tous ses membres de ne plus faire d'interpellation ? De ne plus mettre de PV ?" et Stanislas Gaudon a répondu en concluant : "A tous les policiers !". 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people