TV

La Nouvelle Édition : Un journaliste se trompe et appelle Gilbert Collard "Connard" (Vidéo)

La Nouvelle Édition : Un journaliste se trompe et appelle Gilbert Collard "Connard" (Vidéo)

Ce jeudi 5 janvier, La Nouvelle Édition est revenue sur la polémique qui a agité le petit monde de la crêpe, visé par le manque de considération de Gilbert Collard, élu du Gard apparenté FN. L’un des chroniqueurs de l’émission a écorché son nom en l’évoquant. Non Stop Zapping vous montre les images.

Sur le plateau de la "Nouvelle Édition" ce jeudi 5 janvier, les chroniqueurs de l’émission ont évoqué le cas de Gilbert Collard, député du Gard apparenté FN. Depuis quelques jours, ce proche de Marine Le Pen fait beaucoup parler de lui. En cause, une sortie peu appréciée sur les formations délivrées par le Pôle-emploi, censées faire baisser le nombre de chômeurs en France, parmi lesquelles des "stages de crêperie ou d’hypnose". Dans la bouche de l’élu du Gard, la formation à un "faux métier", n’avait rien de très valorisant, ce qui a provoqué la colère immédiate et retentissante… des artisans crêpiers. Les professionnels du métier sont rapidement montés au créneau pour rappeler à Gilbert Collard que leur profession fait partie de l’artisanat français qui fait rayonner le pays à travers le monde. Peu enclin aux excuses, l’élu FN a préféré se dire victime des "lobbies" des crêpiers.

"CE SONT DES CHOSES QUI ARRIVENT"

Sur "C8" aujourd’hui, un reportage était consacré à cette récente polémique. Les journalistes de la "Nouvelle Édition" sont notamment allés à la rencontre des crêpiers de Paris. De retour sur le plateau, l’un d’entre eux, Valentin, a eu un léger problème de diction. "Non mais Daphné quand même, à propos de Gilbert Connard, Collard pardon !" a-t-il lâché, par "erreur" assure-t-il. "C’est pas fait exprès, c’est magnifique", l’a vite rattrapé Daphné Bürki. "C’est pas grave, ce sont des choses qui arrivent. On vous excuse, excusez-nous, ça arrive quelques fois et c’est rigolo". Le chroniqueur a finalement pu poursuivre le fil de son idée en ajoutant qu’il "voulait juste dire que ce serait bien que Marine Le Pen l’occupe pendant cette campagne, qu’elle lui donne beaucoup de boulot afin qu’il arrête de dire des bêtises."

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people