TV

La Nouvelle Edition : Pour Yann Moix, les terroristes "jouent à la guerre" (Vidéo)

La Nouvelle Edition : Pour Yann Moix, les terroristes "jouent à la guerre" (Vidéo)

Ce mardi midi, Yann Moix était l’invité de "La Nouvelle Edition" sur "C8". Le chroniqueur d'"On n’est pas couché" est venu présenter son livre "Terreur" dans lequel il tente d’expliquer la vague d’attentats qui a touché la France. Et pour l’écrivain, les terroristes se croient dans un jeu vidéo. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Avec la sortie de son livre "Terreur" où il livre ses pensées sur le terrorisme qui touche la France, Yann Moix multiplie les passages sur les plateaux télé. Et ces derniers jours, le chroniqueur d'"On n’est pas couché" a ainsi fait le buzz en révélant le sexe du bébé de son ancienne collègue Léa Salamé. Cette scène s’est déroulée dans "C à Vous". Et pour "Télé Star", Yann Moix est revenu sur cette gaffe. "Je me suis fait engueuler parce qu'en fait c'est un fils ! Donc là, je fais une bourde au carré : je m'étais trompé la première fois mais là je dis la vérité. Léa, tu vas pouvoir m'en vouloir vraiment, définitivement et à mort...", a-t-il lancé avant d’ajouter : "En fait j'en sais rien si c'est un fils ou une fille. Si ça se trouve c'est des jumeaux ! Je crois que c'est des jumeaux. Ou peut-être des triplets ! Ou des siamois !"

Quand Yann Moix parle du terrorisme

Mais ce mardi midi dans "La Nouvelle Edition", c’est bien sur le sujet du terrorisme en France que Yann Moix a souhaité s’exprimer. Et l’écrivain a même dressé un portrait plutôt glaçant des jihadistes. "Ils administrent la mort en jouant. C’est la première guerre immature de l’humanité. On a l’impression que les Kouachi et les Coulibaly jouent à la guerre. Et ils font de vrais morts. Ils plagient les rites de la guerre, la panoplie du guerrier. Ils font croire à eux-mêmes qu’ils ont des ennemis et le problème de ce jeu vidéo ou ce film d’action grandeur nature, c’est qu’il fait de vrais morts." Une analyse qui fait plutôt froid dans le dos. 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people