TV

La Nouvelle Édition - Manifestation anti-IVG : des slogans qui font polémique (vidéo)

La Nouvelle Édition - Manifestation anti-IVG : des slogans qui font polémique (vidéo)

Ce dimanche 22 janvier le collectif En marche pour la vie manifestait contre l’IVG. Le jour précédent les femmes du monde entier défilaient elles pour que l’on respecte leur droit fondamental de choisir pour elles-mêmes. Cruelle ironie du calendrier. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Alors que samedi 21 janvier une Marche des Femmes était organisée partout dans le monde à l’initiative de celles de Washington, qui souhaitaient défendre leurs droits, remis en cause par les idées exprimées par Donald Trump, durant sa campagne. Parmi les droits acquis par les femmes et remis en cause, par les différents discours du nouveau Président des États-Unis, figure en bonne position celui à l’avortement. Ce dernier avait, en effet, évoqué l’idée d’instaurer une "certaine forme de punition" pour celles qui y avaient recours. Ironie du calendrier, mobilisées samedi à Paris, les femmes françaises, ce sont fait remplacer ce dimanche 22 janvier par la Marche pour la vie, manifestation des anti-IVG.

Le collectif En marche pour la vie crée encore une fois la polémique

L’événement avait réuni entre 10 500, selon la police et 50 000 personnes, selon les organisateurs. Les participants bénéficiaient du soutien du Pape, par une lettre publique dans laquelle il "salue cordialement les participants à cette manifestation", ainsi que par Madeleine de Jessey, la porte-parole du mouvement et membre de l’équipe de campagne de François Fillon. "La Nouvelle Édition", diffusée sur Canal+, a, ce lundi 23 janvier, souligné la violence des slogans qui habillaient les pancartes. On pouvait y voir "Arrêtez de nous avorter. Signé, un trisomique épargné" ou encore entendre leur "soulagement d’être nés". Ce mouvement avait, il y a quelques jours crée la polémique, lorsque plusieurs médias, dont Le Figaro, avaient relayé des encarts publicitaires de leur campagne "IVG tous concernés". L’assemblée nationale, doit se prononcer, la semaine prochaine, sur l’adoption définitive d’une proposition de loi prévoyant de pénaliser les sites pratiquant de la "désinformation" sur l’IVG, adoptée début décembre au Sénat.

Réagissez à l'actu people