TV

La Nouvelle Edition - DSK : Tristane Banon se livre sur les conséquences de cette affaire dans sa vie (Vidéo)

La Nouvelle Edition - DSK : Tristane Banon se livre sur les conséquences de cette affaire dans sa vie (Vidéo)

Alors qu’elle revient dans l’actualité avec un shooting sexy réalisé pour le magazine "Playboy". Tristane Banon était l’invité de "La Nouvelle Edition" ce mercredi midi. Et la journaliste et romancière en a profité pour se livrer sur les conséquences dans sa vie de "son" affaire DSK. Une séquence à retrouver sur notre Non Stop Zapping.

En 2011, le nom de Tristane Banon avait fait la une des médias après que cette dernière ait porté plainte contre Dominique Strauss-Kahn pour une tentative de viol. Une affaire qui a été depuis classée par la justice. Mais pas pour Tristane Banon. En effet, la journaliste et romancière a décidé de faire un shooting dénudé pour le célèbre magazine "Playboy" dont la formule française sera de retour vendredi. L’objectif : défendre la cause des femmes victimes de viols et d’agressions sexuelles. Dans "La Nouvelle Edition" ce mercredi midi, Tristane Banon a ainsi expliqué son initiative. "On ne vous écoute pas. Si on ne tape pas très fort, y’a pas de magazine, pas de médias qui prennent le risque de s’engager dans ce combat-là", a-t-elle ainsi lancé pour répondre aussi à ses détracteurs.

"C’est exactement comme un cancer"

Avant cela, Tristane Banon a évoqué les conséquences sur sa vie et notamment professionnelle de cette autre affaire DSK. "C’est très compliqué. J’ai presque envie de dire que j’étais journaliste. J’ai continué mon métier de façon complètement différente. On devient un personnage qui fait parfois du journalisme. On est plus une journaliste sans passé, sans étiquette, tout devient très compliqué. J’ai fait parfois des chroniques mais l’image posait problème… Et puis finalement, je suis revenue vers les livres (…) C’est exactement comme un cancer, car même quand on est guérie cela nous poursuit tout le temps. On est toujours celle qui a eu un cancer (…) Et particulièrement dans le journalisme, on sait aujourd’hui que c’est compliqué d’avoir des téléspectateurs, d’avoir des émissions qui fonctionnent, donc faire venir quelqu’un de clivant c’est toujours compliqué." 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people