TV

La Nouvelle Édition : Daphné Bürki pousse un violent coup de gueule contre la police (Vidéo)

La Nouvelle Édition : Daphné Bürki pousse un violent coup de gueule contre la police (Vidéo)

Sur le plateau de la Nouvelle Édition ce lundi 8 janvier, Daphné Bürki est revenue sur la polémique qui touche les forces de l’ordre, accusées de confisquer leurs couvertures aux migrants qui dorment dans la rue, malgré le froid glacial. L’animatrice s’en est notamment pris au ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux. Non Stop Zapping vous montre les images.

En fin de semaine dernière, alors que la France était frappée de plein fouet par une vague de froid, l’association Médecins Sans Frontières a alerté l’opinion publique sur les ‘’pratiques inacceptables’’ des forces de l’ordre. L’association accuse les policiers de confisquer leurs couvertures aux réfugiés dormant dans les rues, mettant de fait ‘’leurs vies en danger’’. ‘’Après destruction tentes, la police confisque les couvertures des migrants des rues de Paris en plein hiver’’, s’indignait MSF France sur Twitter ce dimanche. Bruno Le Roux, récemment nommé ministre de l’Intérieur, a rejeté en bloc ces accusations. ‘’Il faut arrêter ce sport national de mise en cause des policiers’’, a-t-il tonné sur LCI dimanche après-midi, assurant que les forces de police effectuaient ‘’la mise à l’abri de personnes qui sont vulnérables’’.

 

‘’Arrêtez de leur donner des ordres à la con !’’

 

Ce lundi 9 janvier sur le plateau de la Nouvelle Édition, Daphné Bürki y est allé de son coup de gueule pour dénoncer à son tour les pratiques des forces de l’ordre. ‘’Pourquoi est-ce que la police se comporte ainsi ? Ou alors, pourquoi leur aurait-on demandé de se comporter ainsi ? Peut-être qu’il fait plus froid dans les commissariats que sur les trottoirs, j’sais pas ? Ou peut-être que les policiers ont pris leurs couvertures aux réfugiés pour faire un grand patchwork symbolisant l’amitié entre les peuples ?’’, a ironisé la présentatrice. À Bruno Le Roux, qui défendait hier les forces de l’ordre, Daphné Bürki rétorque. Arrêter de mettre en cause les policiers ? ‘’Moi je veux bien, mais arrêtez de leur donner des ordres à la con ! Ce sera vachement plus simple en fait’’, lâche-t-elle.  

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people