TV

La Nouvelle Edition – Attentats de Paris : Le témoignage poignant de Didi, héros du Bataclan (vidéo)

La Nouvelle Edition – Attentats de Paris : Le témoignage poignant de Didi, héros du Bataclan (vidéo)

Trois mois et demi après les attentats de Paris, Daphné Bürki est partie à la rencontre de Didi, le vigile héroïque du Batalcan, et de deux rescapés. Encore très marqués, les trois hommes ont livré dans La Nouvelle Edition un témoignage à la fois glaçant et émouvant de ce qu’ils ont vécu ce soir du 13 novembre. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le 13 novembre dernier, la France vivait l’une des soirées les plus dramatiques de son histoire. Entre le Stade de France, le Bataclan et différents cafés du 11e arrondissement, 130 personnes perdaient la vie dans les pires attaques terroristes que Paris ait connues. Un bilan humain catastrophique mais qui aurait pu l’être encore plus sans l’intervention de certains héros anonymes. Parmi eux, Didi, vigile du Bataclan, qui avait accepté de se confier pour la première fois au micro de BFMTV il y a quelques jours : "Je me suis retrouvé bloqué en plein milieu de mon chemin, en plein milieu de la fosse, j'ai dû m'allonger parce que les trois terroristes étaient déjà à l'intérieur en train de tirer avec vraiment des rafales de tirs fournis (…) Quand j'ai vu qu'ils commençaient à recharger leurs armes, qu'il y avait un flottement, qu'il n'y avait plus de tirs, à ce moment-là je me suis levé et j'ai crié 'Venez, sortez vite par-là'".

"Des tirs, des morts, du sang..."

Très humble, Didi a de nouveau accepté de témoigner au micro de Daphné Bürki dans La Nouvelle Edition de Canal+. Aux côtés de deux autres rescapés du Bataclan, il a livré un témoignage à la fois émouvant et glaçant : "On a toujours ces flash terribles de cette soirée. Des tirs, des morts, du sang… C’est vrai que ça revient sans cesse" confie-t-il trois mois et demi après le drame, "J’ai compris tout de suite en apercevant les tirs fournis sur la terrasse que ça allait être vraiment dramatique. J’avais compris que c’étaient des terroristes". Franck Auffret, lui, faisait partie des spectateurs venus applaudir les Eagles of Death Metal au Bataclan. Il a décrit la scène d’horreur qui s’est déroulée à l’intérieure de la mythique salle parisienne : "Moi j’étais sur le côté gauche, un peu à l’arrière de la fosse. Et puis on était entassés les uns sur les autres, à attendre que ça se passe. Ma première pensée ça a été ‘il faut que tu te casses, il faut que tu te barres, pense à tes filles, pense à tes enfants’".

Réagissez à l'actu people