TV

La Grande Darka : Clara Morgane défend le casting de Mask Singer (vidéo)

La Grande Darka : Clara Morgane défend le casting de Mask Singer (vidéo)

Chroniqueuse dans "La Grande Darka" sur C8 ce samedi 23 novembre, Clara Morgane a défendu le casting de Mask Singer critiqué par l'équipe. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

La nouvelle émission "Mask Singer" rencontre un vrai succès sur TF1 malgré la baisse des audiences après un beau démarrage. Au fil des semaines, les téléspectateurs tentent de deviner qui se cache sous les grands costumes tout comme le jury composé de Kev Adams, Alessandra Sublet, Jarry et Anggun. Seulement, les premières découvertes ont fait des déceptions. Après Marie-José Pérec, première éliminée, et la chanteuse Sheila, l'humoriste Smaïn et Lio ont été démasqués le vendredi 22 novembre. Alors que l'émission rassemble un public familial, de nombreux internautes ont critiqué le casting avec des personnalités très années 80-90, moins connues des plus jeunes. 

"Vous n'êtes jamais satisfaits des castings"

Sur le plateau de "La Grande Darka" ce samedi 23 novembre, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs ont pointé ce choix de casting par rapport aux attentes des téléspectateurs. Seule Clara Morgane s'y est opposée lorsque l'animateur s'est interrogé sur la prochaine saison de "Danse avec les stars" en s'amusant des stars présentes : "Il y aura une prochaine saison de DALS, sachez le. L'année prochaine, à mon avis, ça va être Danse". La nouvelle chroniqueuse a alors pris la défense des programmes de TF1. "Vous n'êtes jamais satisfaits des castings, même dans Mask Singer, alors qu'il y a Sheila et compagnie", a-t-elle rétorqué. Devant les rires des chroniqueurs, Clara Morgane a poursuivi : "Attendez, excusez-moi, il y aura jamais Madonna, Obama, on est en France". Et a confié qu'elle aimerait être au casting d'une prochaine saison de Mask Singer. "Tu peux pas faire deux émissions de m... à la télé", lui a répliqué un chroniqueur. Ne se laissant pas faire, Clara Morgane lui a prouvé le contraire : "Ben si, je suis ici". 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people