TV

La Boîte à Secrets : Jarry ému aux larmes dans l’émission (vidéo)

La Boîte à Secrets : Jarry ému aux larmes dans l’émission (vidéo)

Vendredi 7 février, Jarry était invité de "La Boîte à Secrets" sur France 3. Au moment de découvrir l’une des surprises qui se cache dans sa boîte, Jarry ne peut masquer son émotion et ses larmes.

Le troisième numéro de "La Boîte à Secrets" était placé sous le signe de l’émotion vendredi 7 février sur France 3. Parmi les invités, Laetitia Milot s’est confiée sur sa famille et le fait qu’elle ne pourra plus donner la vie. Jarry est apparu extrêmement ému lui aussi au moment de découvrir une des surprises dans sa boîte. A la vue d’un ticket de spectacle pour la comédie musicale Billy Elliott, il ne trouve pas les mots. Les larmes coulent sur ses joues et il ne peut s’exprimer. Cette comédie musicale, Jarry l’a vue quatre fois à Londres et elle l’a profondément marqué. Il fait alors cette tendre confidence : "C’est le spectacle qui a bouleversé ma vie". Toujours sous le coup de l’émotion et avec le soutien de Laetitia Milot et de Faustine Bollaert, il va poursuivre son récit entrecoupé de larmes.

"Quelqu’un avait compris ce que j’avais vécu"

Le comédien et humoriste père de jumeaux raconte d’abord une anecdote émouvante. "Quand j’ai dit à mes parents que je voulais danser, ils m’ont dit ‘Tu vas plutôt faire du judo’. Et ma mère elle m’emmenait aux cours de judo et en cachette j’allais prendre des cours de modern-jazz". Mais Jarry ne lâche rien et  persiste quitte à se prendre "des tôles" aux compétitions de judo. Puis il explique pourquoi cette comédie musicale l’a autant bouleversé par rapport à son expérience personnelle.

"En fait, cette comédie musicale, quand je l’ai vue j’ai eu l’impression que quelqu’un avait compris ce que j’avais vécu. Et c’est compliqué de dire aux gens que ce qu’ils voient de nous c’est quelque chose d’accompli et qu’on traverse des océans, on traverse des moments où on est entouré de tous les gens qu’on aime mais pourtant on a le sentiment d’être seul". Toujours en larmes, Jarry évoque son père décédé jeune et le soutien de sa mère. "Je trouve qu’interdire à quelqu’un de faire et de devenir ce pour quoi il croit être fait c’est le tuer sur place et moi j’ai eu la chance que ma mère m’a aidé à devenir ce que je suis".

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people