TV

Jordan Bardella dézingue Éric Dupond-Moretti et défend Gérald Darmanin (vidéo)

Jordan Bardella dézingue Éric Dupond-Moretti et défend Gérald Darmanin (vidéo)
capture écran CNews

Ce mercredi 8 juillet, Jordan Bardella était l'invité de "La Matinale" sur CNews et est revenu sur la nomination des nouveaux membres du gouvernement de Jean Castex. Il a notamment clashé Éric Dupond-Moretti avant de prendre la défense de Gérald Darmanin. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Le nouveau gouvernement de Jean Castex déchaine les passions... Si certains ministres ont conservé leur titre, Éric Dupond-Moretti, Roselyne Bachelot ou encore Barbara Pompili ont quant à eux rejoint ce nouveau gouvernement. La nomination de ces ministres a fait grand bruit. Gérald Darmanin, transféré du Budget à l'Intérieur, est lui au coeur d'un scandale puisqu'il est visé par une plainte pour viol. La passation de pouvoir de Christophe Castaner à son successeur a suscité la colère des associations féministes. Si seulement 38% des Français approuvent sa nomination (d'après un sondage Ifop pour CNews), Jordan Bardella a apporté son soutien au nouveau ministre de l'Intérieur. 

"il n'a pas lieu de cesser ses activités"

L'élu RN a tout d'abord défendu la nomination de Gérald Darmanin, même s'il ne partage "pas ses idées" : "Je dis qu'à partir du moment où il n'est pas condamné, à partir du moment où il n'est pas reconnu coupable par la justice, alors il n'a pas lieu de cesser ses activités. On a vu par le passé, chez nous c'est arrivé que des élus soient mis en cause dans ce genre d'affaires et soient totalement innocentés par la justice donc moi je suis très respectueux de l'état de droit, en l'occurence très respectueux de la présomption d'innocence. Je ne suis pas proche des idées de monsieur Darmanin mais à partir du moment où il n'a pas été reconnu coupable par la justice, il n'a pas lieu de renoncer à ses activités."

"un agitateur d'extrême gauche"

En revanche, s'il a soutenu le nouveau ministre de l'Intérieur, il a été beaucoup moins tendre envers Éric Dupond-Moretti, qui remplace Nicole Belloubet en tant que ministre de la Justice : "Il a été ovationné puisqu'il veut vider les prisons. Eric Dupond-Moretti est un agitateur d'extrême gauche, qui a un problème avec la démocratie, puisque je vous rappelle qu'il est favorable à l'interdiction du Rassemblement National" a lâché Jordan Bardella. Lundi soir déjà, après l'annonce de la nomination d'Eric Dupond-Moretti, Marine Le Pen avait qualifié l'Acquittator de "militant d'extrême-gauche".

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people