TV

Jean-Pierre Castaldi victime d’une "sextorsion" : ce chantage qui l’a fait paniquer (vidéo)

Jean-Pierre Castaldi victime d’une "sextorsion" : ce chantage qui l’a fait paniquer (vidéo)

L’acteur Jean-Pierre Castaldi, le père de Benjamin Castaldi, a confessé être une des victimes d’un chantage de grande ampleur mais a refusé de payer la rançon demandée par les pirates informatiques. Non Stop Zapping vous explique !

Deux jeunes de 21 ans, "désocialisés mais intelligents", ont envoyé 20 millions de mails de menaces et leurs victimes ne sont pas toutes anonymes ! Ce mercredi 18 décembre, France 3 a révélé l’affaire de "sextorsion" dans son JT. Jean-Pierre Castaldi a accepté de témoigner sur ce chantage à la webcam. Les maîtres chanteurs prétendaient détenir des images compromettantes et des vidéos intimes. "J'ai remarqué que vous aviez des goûts très... particuliers en matière de 'pornographie’.  J'ai tout simplement enregistré une vidéo en écran scindé avec votre webcam vous enregistrant en train de vous... amuser" ont-ils écrit dans ce mail type envoyé à des milliers de Français. En échange, ils réclamaient 550 euros, ce qu’ils estimaient être « un juste prix pour notre petit secret", mais le père de Benjamin Castaldi ne s’est pas laissé duper !

Jean-Pierre Castaldi a refusé d’entrer dans le jeu des hackers

Celui qui s’est même offert un petit rôle dans le James Bond "Moonraker" a lu pour France 3 un passage où les hackers affirmaient détenir ses contacts, ses photos, ses données bancaires et ses mots de passe. "J’ai vraiment senti une menace à la façon dont cela était écrit, c’est pour ça que j’ai paniqué" a-t-il expliqué, face caméra. Jean-Pierre Castaldi a également affirmé qu’il n’aurait jamais cédé à la demande des pirates : "Si vous payez, on va tout le temps vous réclamer de l’argent donc, de toute façon, je n’aurai pas payé". Paniqués comme lui, 28 000 personnes ont signalé l’arnaque et plus de 2000 ont porté plainte. Aucun code n’a été subtilisé et aucune vidéo à caractère pornographique n’est en possession des pseudos pirates puisqu’il s’agissait, en fait, d’une escroquerie de masse !

Par Elodie F.

Réagissez à l'actu people