TV

Jean-Marie Bigard se désolidarise du Gilet jaune Jérôme Rodrigues qui traite la police de nazi (Vidéo)

Jean-Marie Bigard se désolidarise du Gilet jaune Jérôme Rodrigues qui traite la police de nazi (Vidéo)

Dans une vidéo, Jean-Marie Bigard pourtant proche des Gilets jaunes, a annoncé qu'il se désolidarisait de Jérôme Rodrigues à cause de ses propos sur la police. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Les Gilets jaunes sont de retour. Le mouvement de contestation né en France en 2018 a annoncé une nouvelle journée de manifestation ce samedi 12 septembre. Jérôme Rodrigues, l'un des leaders du mouvement qui a perdu un œil lors d'un tir de Flash-Ball défilera à Paris. Ce jeudi 10 septembre, il était l'invité de "Balance ton post". Il est arrivé vêtu d'un t-shirt noir, une caméra GoPro fixée sur l'abdomen. Le militant dit craindre les contrôles policiers et assure se filmer pour sa propre sécurité. Le jour même, il a aussi assimilé les policiers à "une bande de nazis" dans un tweet qui a fait polémique. "C'est clair, bande de nazis, vous irez ouvrir le camp de concentration disponible au nord-est de Paris, celui que vous tentez de cacher aux médias", a-t-il twitté.

Gérald Darmanin condamne les propos tenus par Jérôme Rodrigues

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur a fermement condamné ses propos et annoncé qu'il allait porter plainte. Jean-Marie Bigard pourtant proche du mouvement des Gilets jaunes les condamne lui aussi. Il a tenu à se désolidariser de Jérôme Rodrigues dans une vidéo publiée sur son compte Twitter. "Je viens de voir les propos qu'a tenu Jérôme Rodriguez sur la police. Il m'est bien évidemment impossible de les cautionner. (...) Je ne peux pas défiler samedi à côté d'un type qui traite la police de nazi. C'est pas moi du tout", explique-t-il.

Jean-Marie Bigard, candidat à la présidentielle de 2022 ira cependant défiler avec des Gilets jaunes à Brest où il est de passage pour présenter son show. "Je suis solidaire de tout le peuple, mais je l'ai toujours dit je suis un ami de la police comme je suis un ami des Gilets jaunes, ce n'est pas contradictoire", a-t-il ajouté.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people