TV

Jean Castex : son message ferme contre les violences à Dijon (vidéo)

Jean Castex : son message ferme contre les violences à Dijon (vidéo)

Ce vendredi 10 juillet, Jean Castex s'est rendu dans le quartier des Grésilles à Dijon en compagnie du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Le Premier ministre a exprimé sa fermeté envers de telles violences après les événements du 12 au 15 juin 2020. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Les images ont choqué tous les Français. Non il ne s'agissait pas d'un film de guerre mais bien de violences qui se sont déroulées à Dijon du 12 au 15 juin dernier... Elles ont eu lieu aux Grésilles et à Chenôve, après qu'un adolescent tchétchène ait été agressé dans l'un des quartiers. Ainsi des membres de la communauté ont voulu se venger et sont venus affronter d'autres jeunes du quartier. Armés de kalachnikovs et d'autres armes de poings, la violence avait explosé dans la ville, semant un véritable chaos. Ce vendredi 10 juillet, près d'un mois après les faits, Jean Castex, fraichement nommé Premier ministre, s'est rendu sur les lieux de ces représailles en compagnie du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin pour faire preuve de fermeté envers de telles violences.

"C'est un message d'une grande fermeté"

Jean Castex a expliqué la raison de sa venue à Dijon ce vendredi matin : "C'est pour soutenir l'action et le combat contre toute forme de violence, de communautarisme qui porterait atteinte aux valeurs de la République que je suis ici ce matin", avant d'ajouter : "Le gouvernement de la République, que j'ai dorénavant l'honneur de représenter, ne tolérera jamais ce genre de comportement, ultra violent. Il porte, en toute dimension, atteinte au pacte républicain, auquel nous sommes tous profondément attachés. C'est donc un message, je l'assume et le revendique, de grande fermeté que je suis venu porter ici.". Pour prouver sa bonne foi et qu'il ne s'agissait pas simplement de paroles en l'air, il a annoncé la création de vingt postes de policiers supplémentaires. Un message salué par la ville de Dijon et ses représentants. 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people