TV

Je t'aime etc. : Daphné Bürki pousse un coup de gueule contre le summer body et les régimes (Vidéo)

Je t'aime etc. : Daphné Bürki pousse un coup de gueule contre le summer body et les régimes (Vidéo)

Daphné Bürki, de retour dans son émission "Je t'aime etc." s'est énervée contre le summer body et les kilos en trop qu'on demande aux femmes de perdre avant l'été. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Le 29 mai, le magazine féminin "Elle" publiait un nouveau numéro avec comme titre de une "Retrouvez votre corps ! On déconfine ses kilos !" Pour illustrer ce sujet, une mannequin au corps parfait en la personne d'Alessandra Ambrosio. Le souci, c'est que ce genre de diktat n'est plus vraiment dans l'air du temps. Le magazine s'est fendu d'un méchant bad buzz sur Twitter. Le bikini body et les régimes, c'est old-school. De nos jours, les femmes assument leurs différences et le revendiquent même. Mais Elle ne semble pas encore avoir tourné la page du corps mince et fin. Ce qui a drôlement fait enrager Daphné Bürki.

Ras-le-bol !

De retour dans son émission quotidienne sur France 2 "Je t'aime etc.", l'animatrice ne s'est pas privée de le faire savoir. Dans l'émission de ce mardi 9 juin, Caroline Diament cuisinait un gâteau au chocolat avec l'invité du jour, le pâtissier Christophe Adam, chef de L'éclair de génie. Une fois le gâteau ramené à table et goûté par André Manoukian, le chef pâtissier a presque supplié les clients de revenir en magasin. "Revenez, on n'est pas malade, tout va bien !", a tenté de blaguer Christophe Adam. Ce dernier a remarqué que depuis la fin du confinement, les gens ne se pressaient pas en boutique, au contraire. "Où sont-ils ? A part dans leur voiture on consomme plus, il ne se passe plus rien", ajoute le pâtissier dépité par la situation. De quoi donner du grain à moudre à Caroline Diament qui s'empresse de lui répondre : "Il faut que vous appeliez les magazines féminins et que vous leur disiez d'arrêter de nous demander de préparer des summer body."  Et Daphné Bürki d'embrayer "et de déconfiner nos kilos aussi parce qu'on en a ras-le-bol. Laissez-nous tranquille, nous on veut aller à la pâtisserie". Le message sera-t-il entendu ?

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people