TV

Iris Mittenaere met un vent à Jean-Pierre Pernaut (VIDEO)

Iris Mittenaere met un vent à Jean-Pierre Pernaut (VIDEO)

Pour la première fois depuis son sacre à Miss Univers, Iris Mittenaere est de retour en France. Jean-Pierre Pernaut, qui a pu l’interviewer, a tenté d’obtenir des informations sur sa vie privée. Mais la jeune femme ne s’est pas laissé faire. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Iris Mittenaere a fait son grand retour en France. Attendue depuis son couronnement à Miss Univers le 30 janvier dernier aux Philippines, la jeune femme est revenue dans son pays d’origine. Avant d’entamer un véritable marathon médiatique, chargé en interviews et en rencontres, notamment avec le président de la République, samedi 18 mars, la jeune femme est passée sur le plateau de Jean-Pierre Pernaut. Invitée d’honneur du journal de 13h, Iris Mittenaere a salué la pétition qui circule actuellement en France pour faire d’elle la prochaine Marianne et également l’implication de Danny Boon dans cette requête. "J’adore Danny Boon. Ça a été ma plus belle rencontre pendant mon année de Miss France" a-t-elle déclaré à propos de l’acteur, également Nordiste.

Secret défense

Profitant d’une question sur un des costumes qu’elle portait lors de la soirée d’élection de Miss Univers, Jean-Pierre Pernaut a tenté d’obtenir des informations sur la vie personnelle de la reine de beauté. "Et votre vie privée, vous avez le temps de vous en occuper quand même un peu ?" a-t-il interrogé la jeune femme alors qu’elle ne s’y attendait pas. "Oui bien sûr, j’ai du temps pour moi. J’ai du temps pour ma vie privée" a-t-elle réussi à répondre malgré la surprise. Le présentateur y est allé franco. "Il y en a un qui doit être content de vous revoir là pendant 3 ou 4 jours"a-t-il affirmé en faisant allusion au petit-ami de la jeune femme. Mais pas question pour cette dernière de révéler quoi que ce soit : "Oui ! J’ai ma maman qui me suit un peu partout". Pas moyen d’en savoir plus. "Bon" conclut Jean-Pierre Pernaut en passant à autre chose. Il aura compris qu’il ne valait mieux pas insister.

Par Amel Chettouf

Réagissez à l'actu people