TV

Infrarouge : Immigré et meilleur apprenti de France, il reçoit un avis d'expulsion (vidéo)

Infrarouge : Immigré et meilleur apprenti de France, il reçoit un avis d'expulsion (vidéo)

L'émission "Infrarouge" diffusée mardi soir sur France 2 présentait un sujet "Clandestins, d'autres vies que les vôtres". Et présentait l'histoire d'Armando, jeune immigré Albanais, lauréat du concours de meilleur apprenti de France et désormais sous la menace d'une expulsion du pays. Un témoignage à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

L'émission "Infrarouge" de mardi soir présentait un sujet exceptionnel à la télévision : des immigrés clandestins ont accepté de témoigner à visage découvert de leur vie en France et des difficultés qu'ils rencontrent. Ils seraient 500 000 à ce jour en France, soit près de 1% de la population. Parmi les 5 portraits présentés dans l'émission, celui d'Armando a particulièrement ému les téléspectateurs. Armando, 20 ans et menuisier, est parti seul à 16 ans d'Albanie pour être accueilli par les services sociaux. Il était un effet "Mineur isolé étranger", un jeune clandestin arrivé sans famille et sans représentant légal en France. Le jeune homme témoigne de sa difficile adaptation et son apprentissage du Français à l'école, qu'il a maîtrisé en seulement 1 an.

Meilleur apprenti de France

Armando est motivé par l'un de ses professeurs de menuiserie pour s'inscrire au concours de meilleur apprenti de France : "Il m'appelle un soir et me dit Armando tu as gagné la médaille d'or nationale" témoigne-t-il. "Je me suis dit c'est un concours reconnu par la République française c'est incroyable ce qui m'arrive". Sauf qu'à sa majorité tout bascule : "J'ai reçu une obligation de quitter le territoire français" dit-il en lisant quelques extraits choquants de la lettre officielle. L'Etat français considère que le jeune homme n'a pas montré de motivation à intégrer la société française. Inconcevable étant donné l'implication démontrée par le jeune homme dans ses études.

Armando a désormais 30 jours pour quitter la France. Une deadline qui le laisse sans voix et dans une rage que l'on peut comprendre. "Il faut faire quoi pour que je me fasse accepter ?" se désole-t-il. Visiblement apprendre la langue française en seulement 1 an et être élu meilleur apprenti de France n'est pas suffisant pour les bureaux de l'immigration française. Lorsque l'on connaît les scandales dans lesquels la police aux frontières s'empêtre, on est en droit de se poser des questions sur les priorités des autorités.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people