TV

Hommage aux victimes du 14 juillet : Le discours touchant d'une jeune femme endeuillée (vidéo)

   / 5  
Laure Pérégrini, jeune femme victime de l'attentat de Nice, a tenu à s'exprimer aujourd'hui
1
Laure Pérégrini, jeune femme victime de l'attentat de Nice, a tenu à s'exprimer aujourd'hui
Elle dit vouloir faire revivre ses proches le temps d'un discours
2
Elle dit vouloir faire revivre ses proches le temps d'un discours
Au refrain : Liberté, Egalité, Fraternité
3
Au refrain : Liberté, Egalité, Fraternité
De nombreux hommes politiques étaient présents
4
De nombreux hommes politiques étaient présents
François Hollande s'est exprimé après son discours
5
François Hollande s'est exprimé après son discours

Une jeune femme très endeuillée après l'attentat de Nice s'est exprimée pendant l'hommage d'aujourd'hui. Focus avec Non Stop Zapping.

Aujourd'hui, TF1 et France deux ont décidé de boulverser leurs programmes pour rendre hommages aux victimes des attentats de Nice. Une cérémonie a eu lieu, pendant laquelle les noms de toutes les personnes défuntes ont été énnoncés et une rose a été déposée pour chacun d'entre eux. François Hollande s'est exprimé. Nous avons aussi pû écouter le discours venant du coeur d'une jeune niçoise ayant perdu des personnes très chères, et on pouvait entendre son émotion dans sa voix, la lire dans ses yeux. 

Le discours d'une femme en deuil, "Liberté, Egalité, Fraternité" 

Laure Pérégrini, jeune femme ayant perdu quatre membres de sa famille le 14 juillet a tenu a parler en public pour leur rendre hommage, pour "les faire revivre un instant". "En ce 14 juillet 2016, vous vouliez simplement admirer le ciel et non pas le rejoindre. Votre tord, notre tord? Vouloir être en famille, à la terrasse d'un café ou d'un restaurant. Votre tord, notre tord? Avoir voulu profiter de cette belle fête qu'est le 14 juillet. Cette date si symbolique qui a consacré 3 principes fondamentaux de notre république, Liberté, Fraternité, Egalité a pris tout son sens ce soir là. Liberté. Ce soir là vous vous sentiez libres. Libres de vivre. Libres de profiter d'une belle soirée d'été dans une celèbre baie qui porte désormais si bien son nom, la Baie des anges. Egalité. Ce soir là vous étiez tous égaux. Chrétiens, juifs, musulmans, de toutes nationalités face à ce camion fou qui vous a emmené dans un monde sûrement bien meilleur que le notre. Fraternité. Ce soir là ce mot a pris tout son sens. Des pompiers, des soignants, des gendarmes, des policiers mais aussi des hommes qui par leur actes heroïques ont permis de sauver des centaines de vies. Nous familles de victimes, nous vous en remercions. (...)"  C'est ainsi qu'a commencé son discours. Par la suite, François Hollande a déclaré : "Ce qui a été frappé, c'est l'unité nationale". 

Par Mandi Heshmati

Réagissez à l'actu people