TV

Heure des Pros : Un médecin s'excuse après ses propos choquants sur les Ehpad (vidéo)

Heure des Pros : Un médecin s'excuse après ses propos choquants sur les Ehpad (vidéo)

Ce lundi 11 janvier, dans "L'heure des Pros", Pascal Praud a permis à Martin Blachier de s'excuser en direct après ses propos déplacés sur la vaccination en Ehpad et sur l'expression "Ils attendent la mort". Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

La campagne de vaccination est au coeur de toutes les préoccupations. Cependant, elle suscite de vives polémiques et Emmanuel Macron n'a pas hésité à mettre un petit coup de pression aux institutions en déplorant la "lenteur de cette vaccination". La France est en retard par rapport aux autres pays du monde et même si une acceleration a été constatée ce week-end, la stratégie du gouvernement ne fait pas l'unanimité. Les spécialistes de la santé n'hésitent pas à critiquer les mesures gouvernementales, cependant, les propos de Martin Blachier ont choqué un grand nombre de téléspectateurs. Invité sur le plateau de "Punchline", ce jeudi 8 janvier, le médecin avait déclaré : "On a peut-être des gens qui ont 60, 50 ans, qui sont polypathologiques, qui ont peut-être 30 ans d'espérance de vie et toutes les doses de ce précieux vaccin, on les met dans les Ehpad. Honnêtement les gens, ils attendent la mort". Ce lundi 11 janvier, dans "L'heure des Pros" diffusée sur CNews, l'épidémilogiste a tenu à s'excuser après ses propos maladroits.

"j'ai eu ce propos qui est tout à fait déplacé"

Avant de donner la parole à Martin Blachier, Pascal Praud a pris la parole : "Le raisonnement est bon, l'expression 'qui attendent la mort' est maladroite si vous me le permettez. En Ehpad, on continue de vivre (...) mais en revanche, le raisonnement est intéressant" a souligné le présentateur. En duplex, le médecin à tenu à faire ses excuses si ses propos ont offensé les téléspectateurs. "Tout d'abord, j'ai eu ce propos qui est tout à fait déplacé. Pour être tout à fait honnête, celle qui m'a le plus engueulé, c'est ma mère, parce qu'en plus j'ai une grand-mère qui est décédée en Ehpad avec la maladie d'Alzheimer, et je regrette d'avoir dit les choses comme ça. Je n'aime pas choquer, ce n'est jamais mon objectif", a-t-il démarré, gêné. 

Martin Blachier est par la suite revenu sur ses propos en tentant d'apporter une explication : "La deuxième chose, c'est sur le fond. Je voudrais revenir à des choses assez techniques, parce que j'ai eu beaucoup de commentaires qui me disent que j'ai des cours d'éthique à prendre et de philosophie (...) La doctrine de la Haute Autorité de Santé depuis le début qu'elle exerce a un critère qui est toujours le nombre d'années de vie gagné, et le plus souvent, elle l'ajuste sur la qualité de vie", a-t-il expliqué, "Pour évaluer la politique vaccinale, elle a pris un critère qui est le nombre de personnes qui vont décéder de la Covid-19 et je ne comprends pas pourquoi ce choix a été fait alors que c'est l'inverse de sa doctrine naturelle".

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people