TV

Grenoble : les dealers armés étaient en fait des rappeurs (vidéo)

Grenoble : les dealers armés étaient en fait des rappeurs (vidéo)

Ce sont des images qui ont choquées. Dimanche 23 août, des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des dealers lourdement armés dans un square de Grenoble. Finalement, il s’agirait d’un clip de rappeurs. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Les scènes ont scandalisé les internautes. Sur les images diffusées via les réseaux sociaux dimanche 23 août, on y voit des dealers lourdement armés faire le guet dans un square pour enfants. Ils sont vêtus de gilets pare-balles, de tenues de camouflage et de cagoules. Les images choquantes diffusées sur Snapchat ont des conséquences. Une opération de police diligentée par le ministère de l’Intérieur a alors eu lieu à Grenoble, dans la cité où le simages ont été tournées. Finalement, il s’agirait d’une mise en scène de la part d’un jeune rappeur dans le seul but de créer le buzz afin de se faire connaître. Il s’est exprimé au micro de France 2.

"Comme Stromae dans le clip de Formidable"

Et si tout ça n’était qu’un coup monté ? C’est ce qu’affirme Corbak Hood, rappeur grenoblois âgé de 16 ans et auteur des vidéos. Selon lui, les armes présentes sur les vidéos seraient factices. Il explique que pour réaliser son projet il s’est inspiré d’un célèbre chanteur belge : "Comme Stromae dans le clip de Formidable. Laisser fuiter deux, trois images pour préparer le buzz. J’ai attendu deux-trois jours que le buzz prenne, que ça monte et là j’ai balancé le clip !" Mais le coup de projecteur réalisé par le jeune homme pourrait se retourner contre lui. En effet, le préfet de l’Isère – Lionel Beffre – semble se méfier des récentes déclarations et confirme qu’une enquête est en cours : "Vous m’expliquez que c’est un clip parce que certains le prétendent, c’est l’enquête qui le déterminera". Corbak Hood va être entendu par la police pour port d’arme prohibée et provocation à l’usage illicite ou au trafic de stupéfiants.

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people