TV

Grégory Lemarchal : le témoignage poignant de sa sœur Leslie sur TF1 (vidéo)

Grégory Lemarchal : le témoignage poignant de sa sœur Leslie sur TF1 (vidéo)

Dix ans après le décès de Grégory Lemarchal, le combat contre la mucoviscidose n’est toujours pas terminé. Pendant un an, les équipes de "Grands Reportages" sur TF1 ont suivi Laurence et Pierre, ses parents, qui luttent au quotidien contre cette maladie. Leslie, la sœur de Grégory Lemarchal, s’est aussi confiée sur sa relation particulière avec son frère. Non Stop Zapping revient sur son touchant discours.

Parti trop tôt, Grégory Lemarchal était atteint d’une maladie génétique appelée la mucoviscidose qui touche les poumons et le système respiratoire. L’ancien gagnant de la "Star Academy 4" a réussi à vivre une vie aussi normale que possible jusqu’à ce que le plus terrible arrive le 30 avril 2007. Surnommé "Le petit Ange" dans le monde du showbizz, Grégory Lemarchal a attendu pendant plus d’un mois une greffe de poumon, qui n’est jamais arrivée. Une équipe de journaliste a suivi la famille Lemarchal qui s’est engagée dans le combat de toute une vie. En créant leur association au nom de leur fils, ils essayent ainsi de poursuivre la ligne initiée par le jeune homme de son vivant pour vaincre cette maladie. Entre l'aide aux patients et à leurs familles ou la recherche, leur mobilisation ne faiblit pas. 

"Ne gâchez pas votre chance !"

Dans le reportage de près de deux heures diffusé ce dimanche 30 avril, Leslie, sa sœur, s’est elle aussi confiée sur son frère et leur relation : "La maladie elle impacte tout le monde. Il y a la souffrance du frère ou de la sœur par rapport à la maladie, parce qu’on n’a pas envie de voir celui qu’on aime souffrir". Si elle évoque sa timidité et son rôle un peu plus effacé dans sa famille, elle affirme avoir eu une enfance heureuse : "Je ne me suis pas du tout senti l’enfant moins aimé, moins câliné, moins.. Pas du tout". Sa relation avec l'ancien compagnon de Karine Ferri, la jeune femme l’évoque la gorge nouée : "Il n’y avait pas de conflit entre nous. Il m’aimait, il me protégeait et moi idem enfin même en tant que petite sœur, j’étais dans la protection de mon grand frère aussi. La nuit quand je l’entendais tousser je retenais presque mon souffle avec lui." Sanglot dans la voix, elle conclut son propos sur ce conseil : "Quand je vois des belles relations frères et sœurs, je ne les jalouse pas, au contraire. C’est plus dans les cas où je vois des tensions, ne gâchez pas votre chance d’être ensemble, il faut juste profiter".

Par Julie Rose

Réagissez à l'actu people