TV

Gisèle Halimi morte : Éric Dupond-Moretti lui rend hommage à l'Assemblée Nationale (vidéo)

Gisèle Halimi morte : Éric Dupond-Moretti lui rend hommage à l'Assemblée Nationale (vidéo)

La triste nouvelle est tombée ce mardi 28 juillet. L'ancienne avocate Gisèle Halimi est décédée à l'âge de 93 ans. Lors de son passage à l'Assemblée Nationale dans l'après-midi, Éric Dupond-Moretti a tenu à rendre hommage à sa consoeur devant les députés.

La célèbre avocate et défenseuse des droits de la femme, Gisèle Halimi, est décédée à l'âge de 93 ans, au lendemain de son anniversaire. C'est l'un de ses trois fils, Emmanuel Faux, qui a partagé cette triste nouvelle ce mardi 28 juillet : "Elle s'est éteinte dans la sérénité, à Paris.". Grande militante, Gisèle Halimi n'avait pas hésité à inscrire son nom en 1971 sur le "manifeste des 343 salopes", déclarant ainsi publiquement avoir déjà avorté, alors que l'IVG était encore interdit en France. Cette même année, avec Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, elle a fondé l'association pour le droit à l'avortement "Choisir la cause des femmes". Après l'annonce de sa mort, Éric Dupond-Moretti a tenu à lui rendre un bel hommage devant tous les députés présents lors de l'Assemblée Nationale de ce mardi 28 juillet.

"Elle nous a quittés ce matin"

Avant de répondre à la question d'une députée, le nouveau garde des Sceaux, a d'abord tenu à rendre un vibrant hommage à sa consoeur, quelques heures après l'annonce de sa mort. "Avant de vous répondre, je voudrais rendre hommage devant la représentation nationale, au nom du Gouvernement, en tant que garde des Sceaux, mais aussi en tant qu'ancien avocat et finalement en tant que citoyen, à maître Gisèle Halimi. Elle nous a quittés ce matin.". Après ces quelques mots, tous les députés se sont levés et ont applaudi en coeur pour rendre hommage à Gisèle Halimi. Pour conclure, Éric Dupond-Moretti, a finalement poursuivi : "Toute sa vie, elle aura combattu, elle aura milité, elle aura, mesdames et messieurs, défendu. Son obsession était la justice pour tous, et je devrais dire peut-être la justice pour toutes. Toutes mes pensées, et celles du gouvernement, vont à sa famille et à ses proches.". Un bref moment d'émotion qui restera marqué dans les esprits. 

 

 

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people