TV

Gilles Verdez hypnotisé dans "TPMP" : Redécouvrez ses meilleurs moments (vidéo)

Gilles Verdez hypnotisé dans "TPMP" : Redécouvrez ses meilleurs moments (vidéo)

Tandis qu'un best-off de "Touche pas à mon poste" est diffusé ce 7 mars sur C8, Gilles Verdez est revenu dans une vidéo postée sur Twitter sur ses passages à la télévision alors qu'il était sous hypnose. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce jeudi 7 mars, C8 diffuse, comme la veille, un best-off de "Touche pas à mon poste !". Alors que les téléspectateurs regrettent notamment sur les réseaux sociaux, l'absence de l'émission en direct, l'équipe a réservé une petite vidéo surprise à ses abonnés. Publiée sur le compte Twitter de l'émission télévisée, cette dernière n'est autre qu'une interview filmée de Gilles Verdez. S'il y a bien un chroniqueur qui a eu plusieurs fois l'occasion de tester l'hypnose sur le plateau de "TPMP", c'est bien lui. Face caméra, le journaliste de 54 ans a expliqué qu'il était "hyper sensible à l'hypnose". "Il y a des gens qui ne sont pas réceptifs du tout donc ça ne marche pas. Moi je suis très réceptif, sans doute parce que très sensible, donc j'accepte de me laisser aller", développe Gilles Verdez.

"Pendant trois jours après, j'ai des nausées"

Celui qui s'avère être un candidat parfait pour pratiquer l'hypnose ne prend pas pour autant goût à l'idée de tenter fréquemment l'expérience… "Je n'adore pas ça", précise-t-il, en ajoutant "avoir des nausées pendant trois jours après". Pour ceux et celles qui se demanderaient la sensation que l'on a lorsque l'on se fait hypnotiser, Gilles Verdez affirme : "Je ne sais pas ce qu'il se passe. J'ai l'impression qu'une enveloppe charnelle loin de moi fait quelque chose, mais je n'ai pas l'impression que c'est moi". Si le chroniqueur accepte pour faire rire le public de se faire hypnotiser, il ne serait en tout cas pas prêt à faire de l'hypnose médicale. Étant donné sa forte réceptivité à la pratique, Gilles Verdez n'est en effet pas autorisé à la tester par des médecins, qui ne "savent pas dans quel état ça le mettrait au réveil".

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people