TV

Gilets jaunes : un porte-parole dérape sur Marlène Schiappa dans "Morandini Live" (vidéo)

Gilets jaunes : un porte-parole dérape sur Marlène Schiappa dans "Morandini Live" (vidéo)

Mercredi 9 janvier, Jean-Marc Morandini accueillait Philippe Pascot, écrivain et porte-parole des Gilets jaunes, sur son plateau. Ce dernier a complètement dérapé sur Marlène Schiappa, la Secrétaire d'État pour l'égalité entre les hommes et les femmes. Une séquence polémique à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

La séquence du boxeur fou lors de l'Acte VIII du mouvement des Gilets jaunes n'en finit plus de faire parler : samedi après-midi, l'ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger a été filmé en train de frapper des CRS à mains nues, notamment un agent tombé par terre. Depuis, Christophe Dettinger a été interpellé et va passer en comparution immédiate devant le juge, et le sujet divise la France. L'État et les syndicats de forces de l'ordre demandent la plus grande fermeté à la justice pour cette attaque sur des représentants de l'autorité, tandis que les Gilets jaunes viennent au secours de leur "boxeur" et ont même créé une cagnotte Litchee qui a dépassé les 100 000€ en quelques heures... avant d'être fermée par la plateforme. Ce matin dans "Morandini Live", c'est un porte-parole des Gilets jaunes qui a dérapé dans "Morandini Live".

"Est-ce qu'on a entendu la poupée barbie à la TV... ?"

Jean-Marc Morandini accueillait Philippe Pascot, écrivain et porte-parole du mouvement. Il a tenu des propos chocs sur Marlène Schiappa : "La cagnotte qui a été faite pour un présumé violeur, Tariq Ramadan, est-ce que ça a fait le même scandale ? Est-ce que les politiques se sont évertués ? Est-ce qu'on a entendu la poupée barbie à la TV... ? Une poupée barbie qui est secrétaire d'Etat au ministre..." a-t-il déclaré, suscitant la colère de l'animateur qui l'a rappelé à l'ordre... mais Philippe Pascot a continué : "Elle est quoi ? La brune..." a-t-il ensuite ajouté, pour parler d'elle en rapport avec sa couleur de cheveux. "Non, pas la brune ! On ne résume pas quelqu'un à sa couleur de cheveux. Vous, vous n'êtes pas le mec au chapeau. Vous avez un nom, excusez-moi" s'est emporté Jean-Marc Morandini.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people