TV

Gilets jaunes – Pierre de Villiers : "Plus le niveau de violence s'élève, plus la force doit être capable d'y répondre"

Gilets jaunes – Pierre de Villiers : "Plus le niveau de violence s'élève, plus la force doit être capable d'y répondre"

Le général de Villiers, invité sur le plateau de C à vous ce jeudi 6 décembre, a réagi aux violences survenues lors des manifestations des "gilets jaunes". Une séquence à retrouver sur Non stop zapping.

"La situation est préoccupante (…) Il y a un fossé qui s'est creusé entre ceux qui sont au sommet, ceux qui dirigent, et ceux qui sont dans l'exécution". Ce jeudi 6 décembre, le général de Villiers a été invité à réagir au mouvement des "gilets jaunes" sur le plateau de C à Vous. "Ce fossé, je l'ai senti aussi dans les entreprises, dans les associations, dans la vie quotidienne", raconte-t-il. "Deux mots me semblent importants, le mot 'fermeté' et le mot 'humanité' ", explique Pierre de Villiers. Lundi dernier, Christophe Chalençon, porte-parole des "gilets jaunes" dans le Vaucluse, avait réclamé la démission du gouvernement d'Edouard Philippe et la nomination du général de Villiers à sa place.


"Il faut que la force l'emporte"


Pierre de Villiers, dont le nom aurait été évoqué à plusieurs reprises au sein des gilets jaunes, a également réagi face aux violences survenues notamment le weekend dernier à Paris. "J'espère ne plus jamais revoir de ma vie ce qu'il s'est passé à l'Arc de Triomphe", a-t-il commenté. "Il faut de la fermeté face aux casseurs. Plus le niveau de violence s'élève, plus la force doit être capable de répondre à ça", a-t-il affirmé. "Il faut que la force l'emporte, il faut que la fermeté l'emporte par rapport aux casseurs", a insisté le général. "Le deuxième mot c'est le mot 'humanité'. Parce qu'il y a une pauvreté en France, il y a un désarroi, un désespoir (…) Simultanément à ça, il faut rétablir la confiance (…) Il faut être capable de réagir et d'avoir la supériorité" a détaillé Pierre de Villiers. L'Elysée dit craindre des manifestations "d'une grande violence" samedi prochain à Paris.

Par Claire S.

Réagissez à l'actu people