TV

Gilets Jaunes : Franck Dubosc critiqué, il s'explique sur le plateau de TPMP (vidéo)

Gilets Jaunes : Franck Dubosc critiqué, il s'explique sur le plateau de TPMP (vidéo)

Franck Dubosc a choisi de revenir sur ses propos polémiques autour des gilets jaunes. Invité sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, lundi 10 décembre, l'humoriste a fait une petite mise au point. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Il a été l'un des premiers à monter au créneau pour soutenir les Gilets Jaunes… Avant de se rétracter de façon assez étonnante. Dans une vidéo qui tourne sur les réseaux sociaux, Franck Dubosc, interpellé par un fan qui lui demandait d'être le parrain de la contestation, s'est laissé aller à de vives critiques sur les manifestants : "Vous êtes trop haineux, trop hargneux, à dégager." Des déclarations qui intervenaient dans un contexte bien particulier, alors que l'humoriste s'est fait nettement lyncher sur les réseaux sociaux après la diffusion de la vidéo polémique. Loin de faire profil bas, Franck Dubosc a choisi de répondre à ses détracteurs sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste.

Franck Dubosc s'excuse

Comme depuis le début de la contestation, Cyril Hanouna recevait un groupe de Gilets Jaunes sur le plateau de TPMP, le lundi 10 décembre à la suite du discours très attendu d'Emmanuel Macron. Après plusieurs débats autour des dernières mesures annoncées par le président de la République, Franck Dubosc a fait son entrée sur le plateau, le visage atterré et la mine boudeuse. Très ému, l'humoriste a alors expliqué ses paroles : "Je n'ai pas l'habitude, je vois la violence à la télévision (…) Je craque, parce que je suis un être humain" a-t-il tenté d'argumenter. Franck Dubosc a ensuite concédé son "erreur" et l'assure : "Je ne reviens pas en arrière". Preuve de sa bonne foi, la star de "Camping" a accepté d'enfiler symboliquement un gilet jaune, précisant même qu'il comptait faire partie du projet de "banque du cœur" de Cyril Hanouna. Un pas en arrière, deux pas en avant.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people