TV

Gérard Lanvin dézingue les César 2020 et Polanski, "je m'en fous" (Vidéo)

Gérard Lanvin dézingue les César 2020 et Polanski, "je m'en fous" (Vidéo)

Invité de l'émission "Clique", l'acteur Gérard Lanvin est revenu sur la polémique liée aux César et à Roman Polanski. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'y va pas avec le dos de la cuillère. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

La 45e cérémonie des César 2020 qui s'est déroulée vendredi 28 février n'en finit plus de faire parler d'elle. Après la polémique née du prix du meilleur réalisateur décerné à Roman Polanski, tout le milieu du cinéma est amené à s'exprimer sur le sujet. Les avis diffèrent. Certains prennent la défense du réalisateur, beaucoup l'accablent. Gérard Lanvin, lui, s'en tamponne le coquillard. Invité sur le plateau de "Clique" ce lundi 2 mars, il a confirmé qu'il n'était à la cérémonie qu'il juge "chiante" et n'aime pas le côté "mondanité". "Vous savez c’est compliqué, des gens qui sont là par intérêt fréquentant des gens qui sont là par obligation", a-t-il enchaîné.

"Moi je défends les femmes", explique Gérard Lanvin

L'acteur a évidemment été interrogé sur la polémique. "Je m'en fous de tout ça", commence Gérard Lanvin. "Moi je défends les femmes", continue l'acteur. "Pendant 25 ans, Roman Polanski a fait des films. Tous les acteurs étaient dans les films, personne ne le contestait. Tout le monde trouvait que c'était un grand réalisateur. Les affaires, on les connaissait cependant", souligne l'acteur. "Il fait un film qui s'appelle J'accuse et qui a déclenché un tollé chez les femmes, à juste titre. Au-delà de ça, les acteurs qui ont dit oui à un film en amont, n'ont rien à voir avec ça. Là où je ne comprends pas, c'est qu'aucun acteur ni aucun technicien n'était là le soir des César. Ça veut dire qu'ils ne défendent pas le film, mais l'homme. C'est ambigu", ajoute Gérard Lanvin. "Je n'ai rien d'autre à dire, je m'en fous complètement. J'ai croisé Polanski quatre ou cinq fois dans ma vie, il ne m'a jamais dit bonjour. J'en ai rien à foutre de Polanski et de ses affaires. Je n'ai pas à être celui qui tire sur l'ambulance", conclut-il.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people