TV

Gérard Jugnot : ses craintes sur les conséquences du reconfinement (vidéo)

Gérard Jugnot : ses craintes sur les conséquences du reconfinement (vidéo)

Claire Chazal recevait Gérard Jugnot en visioconférence lundi 9 novembre dans son émission "Passage des arts". L’acteur qui présentait son dernier livre a évoqué le reconfinement et ses craintes concernant les conséquences de cette mesure.

Il est l’un des acteurs français les plus connus du public. Gérard Jugnot a joué dans des films qui ont cartonné au box-office et qui touchent des générations entières. Parmi eux "Les Bronzés font du ski", "Le Père Noël est une ordure", "Papy fait de la résistance" ou encore "Les Choristes". Invité de Claire Chazal dans "Passage des arts" lundi 9 novembre, Gérard Jugnot présentait son livre "C’est l’heure des contes" dans lequel il revisite les histoires de l’enfance. Interrogé sur la situation sanitaire actuelle et le reconfinement, l’acteur a fait part de ses inquiétudes.

"Je crains beaucoup les problèmes sociaux"

"Comment réagissez-vous à ces deuxièmes mesures de restrictions ?" lance Claire Chazal. "Ça n’amuse personne et je pense que les gens commencent à se dire qu’il faut faire gaffe pas forcément qu’ils craignent d’être malades mais surtout ils craignent d’être re re reconfinés. Ça commence à gonfler tout le monde" confie Gérard Jugnot qui a récemment évoqué avec tendresse la troupe du Splendid. L’acteur fait ensuite part de ses craintes liées aux conséquences de ce reconfinement. "Moi je crains beaucoup les problèmes sociaux, le chômage et même une certaine violence qui peut partir de ça". S’il partage ses peurs, Gérard Jugnot évoque également un autre fait. "J’ai appris que pendant le premier confinement on avait jeté 250 reins, des cœurs, des poumons que l’on n’avait pas pu greffer. Ça c’est dramatique".

Gérard Jugnot lance alors un appel à ceux qui ne respectent pas les gestes barrières. "Je pense que tous les gens qui disent ‘On s’en fout, on vit, on ne met pas de masque !’, il faut qu’ils fassent gaffe, il faut qu’ils pensent aux autres maladies. Bien sûr qu’il y a des risques avec la covid mais c’est surtout les autres maladies qu’on ne soigne pas qui moi m’inquiètent".

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people