TV

Gérard Depardieu fume un cerf à la télévision russe, la publicité choc ! (vidéo)

Gérard Depardieu fume un cerf à la télévision russe, la publicité choc ! (vidéo)

Gérard Depardieu est de nouveau dans la tourmente ce vendredi après l’apparition sur la Toile de sa dernière publicité pour un horloger suisse. Diffusée à la télévision russe, celle-ci met en scène le comédien dans un rôle de tueur de cerfs fier de lui et particulièrement gênant. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Vincent Lindon l’avait déclaré il y a quelques jours sur le plateau de C à Vous, Gérard Depardieu figure, à ses yeux, parmi les intouchables : "Il y a deux ou trois personnes pour moi, des gens pour qui tout est permis. Gérard, je me fous de ce qu’il fait, ça me va !". Exilé en Russie, proche de Vladimir Poutine, auteur ces dernières années de sorties médiatiques plus ou moins  bien accueillies, Gérard Depardieu véhicule une image pas forcément toujours très propre. Dernier exemple en date, les propos qu’il a tenu sur le peuple américain lors d’une conférence de presse en Russie : "Je n'aime pas les Américains. Ni même leurs films, ni même leur culture. C'est un peuple qui a sans arrêt détruit l’autre. Ils se sont battus entre eux, ils ont détruit les Indiens, après ils ont fait l’esclavage, puis il y a eu la guerre de Sécession. Après ce sont eux les premiers qui ont utilisé la bombe atomique. Partout où ils passent ils font des foyers de merde. Non, je préfère être Russe. Et puis si les Européens arrêtent d’écouter ces Américains, eh bien je serai plus heureux, voilà" balançait-il au mois d’octobre.

"Pour fumer un cerf, il faut toujours être à l'heure"

Alors Gérard Depardieu a-t-il changé d’avis en trois mois ? Toujours est-il qu’il apparaît cette semaine dans une nouvelle publicité à la télévision russe. Tourné pour un horloger suisse, ce spot publicitaire le place cette fois dans le rôle du destructeur, lui qui reprochait justement aux Américains leur propension à tout détruite. Incarnant le rôle d’un chasseur de cerf, Gérard Depardieu met clairement mal à l’aise lorsqu’il explique que "pour fumer un cerf, il faut toujours être à l’heure". Accoudé à sa victime, le comédien lance alors "Grâce à ma Custos, j’étais à l’heure. Et c’était son heure… Avec Custos, je suis toujours à l’heure". Clairement pas sa performance d’acteur que le monde du cinéma retiendra. Heureusement…

Réagissez à l'actu people