TV

Gérald Darmanin : Son message ferme concernant le droit d'asile (vidéo)

Gérald Darmanin : Son message ferme concernant le droit d'asile (vidéo)

Nouveau déplacement pour Gérald Darmanin. Ce dimanche 16 août, le ministre de l'Intérieur s'est rendu à Saint-Dizier, en Haute-Marne, pour rencontrer les forces de l'ordre et a tenu à faire passer un message clair concernant la demande d'asile.

Gérald Darmanin ne s'arrête plus. Depuis qu'il a été nommé ministre de l'Intérieur dans le nouveau gouvernement de Jean Castex, l'homme politique enchaîne les déplacements professionnels. Il apporte son soutien aux forces de l'ordre et veut passer un message de fermeté contre les violences en France. D'ailleurs, ce dimanche 16 août, Jean Castex s'est déplacé à Saint-Dizier, en Haute-Marne, afin de rencontrer les forces de l'ordre après qu'elles aient mis un terme à un projet de vengeance, vendredi, après l'agression d'un ressortissant tchétchène. Sur son compte Twitter, le ministre de l'Intérieur a expliqué la raison de son déplacement : "J’ai tenu à me rendre ce matin à Saint Dizier pour saluer la réactivité et le professionnalisme des forces de l’ordre qui ont permis d’éviter des affrontements violents ce week-end.".

Un message ferme

Lors de cette visite, Gérald Darmanin a souligné que seize personnes avaient été arrêtées tout en précisant que treize d'entre elles étaient toujours en garde à vue ce dimanche. Des hommes ont été interpellés avec de nombreuses armes dans une voiture comme des couteaux, des bâtons de bois et un sabre. Après un constat alarmant concernant des actes d'ultra violence en France, le ministre a déclaré à la presse : "Avoir l'asile sur le territoire national ne crée pas des droits de mettre le bordel, de faire des règlements de compte ou d'attenter à la vie des uns et des autres. Mes consignes sont extrêmement claires, si jamais une personne était ou confondue, et le droit le prévoit, ils sont en demande d'asile, ou qu'ils ont cet asile mais qu'ils ont commis des gestes extrêmement graves, nous nous intéressons à son dossier administratif. Ceux qui auraient des demandes en cours de droit d'asile et qui seraient confondus par la justice du fait d'avoir des responsabilités particulières dans ce genre d'affaires, je demanderai à mon administration de regarder avec un œil différent ces différentes demandes.". Un message d'une grande fermeté.

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people