TV

George Floyd : le chef de la police de Houston demande à Donald Trump de "la fermer" (Vidéo)

George Floyd : le chef de la police de Houston demande à Donald Trump de "la fermer" (Vidéo)

Le chef de la police de Houston, dans une interview diffusée sur CNN, demande à Donald Trump de se taire et de ne pas rajouter de l'huile sur le feu. Une séquence à retrouver sur Non Stop zapping.

"Please, if you don't have something constructive to say, keep your mouth shut" ("S'il vous plaît, si vous n'avez pas quelque chose de constructif à dire, fermez-la"), a déclaré Art Acevedo, le chef de la police de Houston sur CNN, répondant à une question de Christiane Amanpour présentatrice de la chaîne. L'extrait vidéo de l'interview a fait plus de 2 millions de vues sur Twitter et le hashtag Houston s'est retrouvé en Trending Topics. "Because you're putting, men and women in their early twenties at risk" ("Parce que vous mettez en danger des hommes et des femmes âgés de 20 ans"), a continué le policier visiblement très remonté après le discours donné par Donald Trump lundi soir. "This is not about dominating, this is about winning hearts and minds" ("Ce n'est pas une question de domination, c'est une question de gagner le cœur et de marquer les esprits"). 

"Ce n'est pas Hollywood, c'est la vraie vie"

Art Acevedo a ensuite encouragé Donald Trump à devenir un véritable président et arrêter d'être un "apprentice" (un apprenti) du nom de l'émission de télé-réalité qu'animait l'homme d'affaires avant de devenir le chef des Etats-Unis. "Ce n'est pas Hollywood, c'est la vraie vie", s'est emporté le policier. 

Lundi 1er juin, Donald Trump a donné une conférence de presse dans laquelle il a annoncé déployer l'armée pour ramener le calme dans le pays. Depuis la mort de George Floyd, tué par un policier, le pays est la proie d'émeutes et de manifestations. D'un seul coup, les USA se sont embrasés. La situation est telle que certaines villes ont décrété des couvre-feu. les policiers sont les premiers visés, mais pour Art Acevedo, cela va plus loin. Le chef de la police de Houston estime que le problème n'est pas seulement là, il est général et concerne l'éducation, la pauvreté.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people