TV

Gendarme lynché par les manifestants : les images chocs diffusées par CNews (Vidéo)

Gendarme lynché par les manifestants : les images chocs diffusées par CNews (Vidéo)

Samedi 13 juin en marge de la manifestation contre les violences policières à Paris, des affrontements ont opposé gendarmes et manifestants. Un des gendarmes a même subi un véritable lynchage. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Cela va très vite. Le lynchage en lui-même dure à peine quelques minutes. Et pourtant le gendarme vêtu d'un habit de protection et d'un casque reste à terre, totalement sonné. Pendant qu'il est au sol et alors que des gaz lacrymogènes viennent d'être tirés, il reçoit une pluie de coup de pied. Incapable de bouger, il est sorti de la foule qui le prenait à partie par deux collègues. Deux jeunes les poursuivent et lui donnent des coups de pied. Puis l'image coupe. La séquence a été diffusée dans la matinale de CNews de dimanche 14 juin. Pour Perrine Sallé, porte-parole de l'association des femmes des forces de l'ordre en colère, rien de nouveau. "On a été habitué à des manifestations extrement violentes avec les gilets jaunes, c'est presque devenu banal", a déclaré la jeune femme en plateau.

Le rassemblement coincé place de la République

Samedi, les équipes de la chaîne d'info en continue ont couvert la manifestation à l'initiative du comité Adama Traoré de A à Z. Des journalistes étaient au centre de la place de la République, pendant que d'autres filmaient depuis les immeubles en face pour avoir une vue d'ensemble. Dès le départ, les manifestants ont été bloqués place de la République, la police empêchant le défilé prévu jusqu'à l'Opéra Garnier. Le rassemblement s'est déroulé dans le calme avant de dégénérer en fin d'après-midi quand des groupes de jeunes ont voulu batailler avec les gendarmes mobiles sur place. La place s'est alors transformée en zone de guerre avec d'un côté des protestataires qui avaient d'en découdre et de l'autres des gendarmes qui lançaient des gaz lacrymogènes et essayaient de regrouper tout le monde au centre. A l'issue de la manifestation, 26 personnes ont été interpellées.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people